A la uneActualitésSociété

LE 19H VIDÉO À Nîmes, les Journées méditerranéennes des saveurs sont lancées !

Les JM'S réveillent la cité des Antonin (Photo Anthony Maurin).

Les Journées méditerranéennes des saveurs édition 2020 sont lancées depuis ce matin et se tiendront sur le Parvis des arènes, l'Esplanade et l'avenue Feuchères jusqu'à dimanche après-midi. Ce vendredi matin, ce sont les enfants qui les premiers ont visité ce salon de l'agriculture local, découvrez notre reportage vidéo. 

C'est une drôle d'affaire ! Voir et surtout entendre, en centre-ville dès le réveil, les animaux de la ferme vivre assez tranquillement ce dépaysement urbain est un bonheur pour les yeux et les oreilles. Tant pis pour les grincheux qui, dès 6h au chant du coq et au meuglement des bovins, criaient leur désespoir à travers leurs fenêtres closes !

En tout cas, après une journée dédiée au public scolaire, les JMS débutent réellement pour le grand public ce samedi 12 et s'achèveront le lendemain. Les consommateurs veulent savoir ce qu’ils mangent et les agriculteurs apprécient d’expliquer leur métier et leurs produits. Il n'en fallait pas moins pour créer une grande animation, une sorte de petit salon de l'agriculture, qui passionne les foules et qui tisse le lien entre producteurs et consommateurs.

Les jeunes parlent aux agriculteurs (Photo Anthony Maurin).

De 10h à 22h demain samedi et de 10h à 19h dimanche 13 septembre, les Journées méditerranéennes des saveurs mettront en avant des produits gardois en circuit ultra-court en partenariat avec Nîmes métropole et la Chambre d'agriculture. L'entrée est gratuite et le port du masque sera obligatoire sur l'ensemble de la manifestation (même dans l'Écusson et sur l'avenue Feuchères, par exemple).

Mais que pourront voir et faire les visiteurs ? Un marché des producteurs et des artisans seront en place, des jeux seront organisés pour les enfants car cet événement est vraiment ciblé pour les familles. Des machines agricoles (tracteurs, une batteuse, un simulateur de conduite de tracteur) seront accessibles et, comme toujours, les animaux de la ferme feront le plus grand plaisir des petits et des grands.

Le flegme d'une vraie ménagerie, la nuit, dans le calme de la ville (Photo Anthony Maurin).

Il y a aussi des jeux qui permettent de gagner des box " qualivore ", des repas dans les restaurants Militant du goût, des billets pour l'escape game des arènes, des séjours dans les Gîtes de France, des paniers de producteurs et bien d'autres choses.

" Nous sommes très heureux de maintenir les JMS au centre-ville. C’est une occasion exceptionnelle de rapprocher les agriculteurs et les urbains, note Magali Saumade, la présidente de la Chambre d’agriculture du Gard. Dans le Gard, nous avons la chance de pouvoir manger des produits locaux de qualité et diversifiés : fruits, légumes, céréales, viandes, fromages, vins, produits oléicoles... La production gardoise peut suffire à notre alimentation. Manger local, c'est soutenir les agriculteurs gardois qui entretiennent nos paysages et dynamisent notre économie. Je remercie tous nos partenaires, notamment Nîmes métropole grâce à qui la tenue de ce salon agricole est possible. "

(Photo Anthony Maurin).

Par contre, les visiteurs devront se plier aux nouvelles mesures sanitaires mises en place pour l'occasion. " Les règles sont très strictes pour que cette manifestation puisse avoir lieu. Cette crise ne doit pas nous isoler, au contraire. Ces JMS sont un catalyseur pour favoriser les circuits courts. Les consommateurs ont joué la carte du local pendant le confinement. Nous devons poursuivre cet engagement vertueux ", conclut Magali Saumade.

Sur le Parvis des arènes (Photo Anthony Maurin).

Du poussin de quelques grammes aux bovins de plus d'une tonne en passant par des moutons, des chèvres, des chevaux, des cochons ou des coqs, les éleveurs ont mis le paquet pour accueillir les visiteurs et leur présenter leurs animaux.

Le marché des producteurs et des artisans avec une très large gamme de produits locaux revisités sur des produits d’automne mettront en avant d’autres mets de saison récoltés en septembre comme l’oignon doux des Cévennes, le riz ou encore l'olive... Pour les repas, c'est comme d'habitude le Self fermier qui vous régalera grâce au réseau Bienvenue à la ferme. Un stand de dégustation de vins tenu par les Jeunes agriculteurs, des tables et des chaises à disposition sur le site agrémenteront la balade familiale alors n'hésitez pas, allez-y !

Vous pouvez suivre l'événement sur sa page Facebook.

 

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité