Actualités

FAIT DU SOIR Domaine Clavel : la qualité mais pas la quantité pour le millésime 2020 ?

Malgré les dernières pluies qui ont fait du bien aux vignes, certains plants ont pâti de la grêle et du gel cet été.

Le député de la 3e circonscription du Gard, Anthony Cellier, s'est rendu dans plusieurs domaines pour sa "tournée des vendanges" qu'il effectue chaque année. Il a rencontré Claire Clavel, à la tête du domaine familial depuis 2014. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le député de la troisième circonscription, Anthony Cellier, a fait sa tournée des vendanges comme chaque année. Il s'est rendu dans plusieurs domaines du territoire notamment celui de Clavel, situé aux portes de la vallée de la Cèze, à Saint-Gervais. 

Depuis le 26 août, les vendanges ont commencé au domaine familial Clavel. C'est Claire Clavel qui le tient de main de maître depuis 2014 et travaille avec une équipe d'une petite dizaine de personnes. Un peu moins d'un tiers des raisins a déjà été ramassé. "Cette année, c'est de très bonne qualité même s'il n'y a pas beaucoup de quantité entre le gel et la grêle", annonce-t-elle avant de poursuivre : "Mais tant que tous les raisins ne sont pas rentrés, on ne peut pas dire." On n'est jamais à l'abri des aléas météorologiques mais le nouveau millésime s'annonce prometteur. Les pluies du début de semaine ont fait du bien aux plants de vignes mais certains ont pâti des caprices du ciel cet été.

En effet, en juillet, Claire Clavel avait perdu 6 hectares de sa production de 80 hectares à cause de la grêle. Une belle superficie totale entre Saint-Gervais et Chusclan avec un potentiel de 3 500 hectolitres et de 460 000 bouteilles. En moyenne, 300 000 bouteilles de Clavel sont vendues chaque année. À 70% des rouges, 20% de blancs et 10% de rosés.

Même en contexte covid, "on s'en sort pas si mal"

Le contexte n'est pas forcément le plus clément pour les vignerons avec la taxe Trump sur l'exportation de vins français aux États-Unis. Heureusement, ce n'est pas les clients majoritaires du domaine de Clavel. Le député a également demandé ce qu'il en était après la crise du covid-19 ayant mis un coup d'arrêt à l'économie globale pendant plusieurs semaines : "On s'en sort pas si mal. Ça a été calme au caveau et chez les cavistes, les restaurants étaient à l'arrêt mais c'est un peu reparti cet été. On ne rattrapera jamais tout mais ça pourrait être pire."

L'autre problématique de cette rentrée était de trouver de la main d'oeuvre pour ramasser les grappes, dans de nombreux domaines. Mais au domaine Clavel, on a opté pour une autre méthode : "On vendange tout à la machine ce qui ne nécessite pas de vendangeurs. Et ça permet une plus grande qualité, la machine ne triture pas les grains", poursuit Claire Clavel. De plus, si elle sent que la maturité n'est pas atteinte pour une parcelle, elle peut suspendre la récolte. Chose impossible quand on a une équipe de 30 personnes qui attend pour ramasser.

Claire Clavel est une femme vigneronne descendante d'une famille qui travaille dans la vigne depuis 1640. (Marie Meunier / Objectif Gard)

C'est le mot d'ordre du domaine : la qualité. Les raisins de chaque parcelle sont goûtés régulièrement pour surveiller la maturité, les températures de macération sont maîtrisées... Encore faut-il faire connaître ces savoir-faire. C'est la mission que s'est donnée Claire Clavel. Son père, Denis, vendait le vin en vrac dans le négoce et localement. "À cause de la crise de 2004, le prix du vrac a été divisé par 4, on ne pouvait pas vendre à ce prix-là", atteste Claire Clavel.

Elle s'est attelée à développer la partie commerciale de l'affaire familiale. Toute la semaine, elle est en déplacement pour parler de sa production : en France, en Europe et même au-delà. En 2018, elle est même allée jusqu'en Mongolie présenter ses bouteilles. Avec trois différentes appellations (IGP pays d'Oc, côtes-du-Rhône région et Côtes-du-Rhône village), la gamme a de quoi séduire les palais du monde entier.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité