Faits Divers

NÎMES Régulièrement victime de violences, elle agresse son compagnon et obtient la relaxe

Vue aérienne du centre ville de Nîmes. DR

L'état de légitime défense a été retenue pour une femme défendue par Maître Marc Roux. Elle avait sévèrement blessé son compagnon à l'aide d'une broche pour rôtissoire.

Vue aérienne du centre-ville de Nîmes. DR

Une femme victime de violences conjugales a obtenu la semaine dernière du tribunal correctionnel de Nîmes une relaxe au titre de la légitime défense.

Elle comparaissait pour "violence aggravée par trois circonstances, suivie d'une incapacité supérieure à 8 jours". Des faits survenus en août 2017 dans l'appartement du couple. Madame, alors âgée de 37 ans, évoquait des violences récurrentes dans le couple et elle indiquait avoir déposé des mains courantes dans le passé... Des mains courantes retrouvées dans le cadre de l'enquête.

Le 15 août 2017 dans cet appartement du centre-ville de Nîmes une nouvelle dispute était survenue. Selon les déclaration de madame, son compagnon aurait essayé de l'étrangler puis l'aurait frappée à plusieurs reprises. Pour se défendre elle aurait pris un objet trouvé par terre, une broche pour rôtissoire qu'elle aurait pointé sur son agresseur. Ce dernier en s'approchant de sa compagne se serait empalé toujours selon les déclarations de la jeune femme. Le blessé a été pris en charge par les secours, puis hospitalisé. Ce dernier n'a jamais porté plainte.

L'audience correctionnelle est survenue la semaine dernière en l'absence de cet homme qui n'était pas représenté par un avocat à l'audience. Le conseil de la prévenue, maître Marc Roux a soulevé et obtenu du tribunal, la légitime défense "pour une femme victime de violences répétées de son compagnon".

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité