A la uneActualitésCulture

LE 19H Pool party, la nouveauté de VSO

Le groupe de rap nîmois a sorti un nouveau projet décomplexé qui donne le ton de la suite de leur carrière.

VSO lors de son concert pour la fête de la musique 2020 sur le toit du Musée romanité (Photo Archives Anthony Maurin)

VSO est un groupe de rap nîmois qui a sorti son premier album la veille du confinement. Depuis, le trio s'est remis au boulot et propose maintenant une mixtape nommée Pool party. Certains se la coulent douce... Pex étant coincé à l'étranger au moment de l'interview, Vinsi et Alien se sont prêtés au jeu en duo.

Sortie contrariée d'Adrénaline

Vinsi : " L'album est sorti le 13 mars et le confinement a été annoncé dans la foulée donc il n'a été visible qu'un jour à la FNAC... Ça a été très compliqué. Les médias devaient en parler car on devait aussi faire des dédicaces et la tournée ! On a voulu maintenir un lien avec le public qui nous a envoyé des vidéos pour faire le clip de Tout le monde est d'accord. On a relancé comme on a pu mais on a surtout décidé, dès le déconfinement, de s'enfermer en Ardèche pour faire Pool party. "

Alien : " Nommes très fiers de ce premier album car il représente un an et demi de travail. On s'est creusé la tête. On a essayé de faire une belle sortie avec des beaux clips mais nous n'avions pas prévu la pandémie mondiale... On a été sous le choc, on était mais heureusement que nous étions dans le sud ! Le titre Maladif devait être dans les playlists radios mais avec la covid-19 ça n'a pas pu être possible. Nous avons un public hyper réactif et nous avons réussi à maintenir le lien. On a immédiatement voulu rebondir et passer à autre chose. On n'avait plus trop la foi de rester sur cet album... "

Vinsi : " Le label a toujours été derrière nous mais nous étions vraiment déçus d'avoir fait tous ces efforts pour rien ! Alors, on a voulu partir sur un autre projet parce que nous sommes très productifs. "

Alien : " Être confiné ne change pas grand chose. On faisait des trucs chacun de notre côté, des projets assez personnels. Dès que ça a déconfiné on a loué une maison pour un genre de séminaire. C'est tombé au moment de la réouverture des bars et nous, on est allés se perdre en Ardèche pour travailler. On a sorti 14 titres (NDLR 12+2). Nous étions environ six pendant quinze jours mais on avait la dalle de refaire du son en équipe. "

Une tournée 2020 reportée à 2021

Alien : " On va quand même partir en tournée malgré tout ça mais ça a été reporté deux fois ! Elle devrait s'appeler Adrénaline tour parce que ça reflète bien l'album et que c'est le titre parfait. Normalement, c'est à partir du mois d'avril que la tournée devrait commencer. Les deux grosses jauges seront celles de la Cigale à Paris et à Nîmes, notre ville natale, évidemment. "

Vinsi : " De toute façon, rien ne devrait être normal avant le mois de mars 2021 ! Sur cette tournée, on prendra les meilleurs morceaux d'Adrénaline , de Pool party et des titres plus anciens. C'est un luxe de pouvoir piocher dans notre répertoire car le temps passe et on peut se mettre à jouer les morceaux qui ont marqué le public et ceux qu'on aime même si c'est souvent les mêmes. On ne s'arrête pas de produire donc c'est un plaisir de pouvoir faire ça ! Sur Adrénaline, on a de très bons morceaux et ils vont rester car on ne peut pas effacer un tel projet. En plus, ça fait du bien de revenir un peu en arrière ! "

Pool party : nouveau projet, nouvelles envies

Vinsi : " C'est ce qu'on a fait à la sortie du confinement en Ardèche. Ça représente un état d'esprit, entre potes, on fait la fête au bord d'une piscine... C'est décomplexé et on avait besoin de ça. Pour cette mixtape on a écrit différemment, à l'instinct. En une journée on pouvait sortir deux titres, tout est allé très vite ! "

Alien : " Le travail qu'on a fait sur Adrénaline nous a servi pour Pool party. Nous sommes plus expérimentés et on a tout trouvé plus vite parce qu'on a des automatismes. En plus, nous sommes coproducteurs, c'est une sorte de retour à nos débuts. On fait nos clips, on les réalise... Et on est très bien entourés, de mieux en mieux en tout cas ! "

Vinsi : " On a toujours eu la main sur nos projets car on ne veut attendre personne. On prend nos décisions, on fait ce qu'on a à faire. L'administratif est moins compliqué si nous gérons tout ça et en plus ça nous permet d'être plus réactifs. "

Qui est Vinsi ?

Vinsi parti commander au comptoir, Alien peut nous dire qui est Don Renardo...

Alien " Vinsi ? C'est 1,69 m pour 120 kg de haine ! Non je plaisante, c'est un bon gars. Ça fait six ans qu'on travaille ensemble. On s'est connus par la musique car on a commencé par du freestyle de rue puis on a continué le travail. C'est un ami, mais c'est aussi un partenaire. Comme chacun de nous trois, il a évolué mais je sais que je ne pourrais faire ça qu'avec eux et personne d'autre ! On a toujours les mêmes projets en tête, les mêmes envies. Notre vie personnelle est très réduite car chacun fait des sacrifices pour le groupe. La vie de groupe devient ta vie personnelle. "

D'autres projets en vue ?

Alien : " On aimerait faire un Pool party volume 2. Une sorte de série de choses à sortir quand on en a envie. Un truc plus freestyle pour continuer à développer nos productions. Mais tout ça, on veut le faire entre deux albums car ce sont deux manières très différentes de travailler. La mixtape sert à tester et pour l'album on se stresse un peu plus. On va plus dans la profondeur des choses. "

Vinsi : " On s'était dit qu'il nous fallait moins nous stresser que pour Adrénaline et Pool party nous a complètement décomplexés. J'ai l'impression que nous sommes plus en capacité de ressentir le son bien plus rapidement qu'avant. "

Et d'autres collaborations ?

Alien : " Il y a le groupe, bien sûr, mais il y a aussi la vie d'artiste de chacun. On travaille chacun de notre côté et c'est très bien d'avoir des projets solos. On ne peut pas faire ce qu'on fait tous les trois seul et ça tombe bien car le contraire est aussi valable ! Imaginons trois cercles qui se croisent mutuellement. Une zone, étroite est compatible pour les trois, plusieurs plus grandes le sont à deux et les parties les plus vastes sont celles qui sont plus intimes, personnelles. "

Vinsi : " J'aimerais bosser un peu avec Alpha Wann ou Lolo Zouaï par exemple ! Mais il y en a tellement... "

Alien : " Moi ça serait peut-être Nekfeu ou Manu Chao mais c'est beaucoup trop haut ! "

L'actualité de VSO sur Facebook, sur Instagram. La boutique de VSO. Pour Maël allias MVHXLL sur Instagram.

VSO lors de son concert pour la fête de la musique 2020 sur le toit du Musée romanité (Photo Archives Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité