A la uneActualités

LE 19H Après l’épisode cévenol à Valleraugue, la solidarité s’organise face à l’étendue des dégâts

Certains habitants ont presque tout perdu. Beaucoup ont débarrassé leurs meubles dans la rue. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Samedi, à Valleraugue, un épisode cévenol important a provoqué une crue de l'Hérault ainsi que le débordement des ruisseaux au-dessus des maisons. Plusieurs habitations et commerces sont dévastés. Certains habitants ont tout perdu ou presque. 

Dimanche, le jour d'après, l'heure était à l'évaluation des dégâts. Les personnes les plus sinistrées ont pu compter sur la solidarité des autres habitants. Tous mettaient la main à la pâte pour remettre un peu d'ordre dans ce paysage de désolation. Et la mobilisation ne s'arrête pas aux frontières du village, l'association "Né pour vivre" basée à Saint-Hippolyte-du-Fort lance cette semaine deux actions solidaires.

Une boîte à dons dédiée aux habitants sinistrés du secteur de Val-d'Aigoual sera placée demain à l'intérieur de la boutique solidaire de l'association "Né pour guérir". (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

Dès demain, une boîte à dons sera installée à l'intérieur de la boutique solidaire de l'association ouverte depuis le mois de juin dernier, au numéro 4 de la rue Roger Sabatier à Saint-Hippolyte-du-Fort. "La solidarité est le maître-mot de notre association (*)", lance son président, Jean-François Sabatier.

En plus de cet appel aux dons, une collecte de matériel scolaire et de produits de première nécessité sera organisée au Super U de Saint-Hippolyte-du-Fort ces jeudi, vendredi et samedi. Le fruit de ces deux actions sera remis au maire de Val-d'Aigoual (et donc de Valleraugue), qui le redistribuera ensuite aux habitants sinistrés. L'association a déjà placé 300 euros dans la boîte à dons.

Gérald Darmanin et Barbara Pompili à Anduze

La journée de dimanche a aussi été marquée par la venue du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et de la ministre à la Transition écologique, Barbara Pompili, à Anduze et à Saint-Jean-du-Gard. Ces deux communes ont aussi subi des dégâts après les fortes pluies. Ce lundi, le travail des secours s'est poursuivi avec le maintien d’un important dispositif dont 100 sapeurs-pompiers du Gard toujours mobilisés sur le terrain et 250 dans les centres de secours pour assurer la réponse opérationnelle courante. 250 sapeurs-pompiers des départements limitrophes et de la sécurité civile sont toujours engagés.

Rappelons que deux personnes sont toujours portées disparues suite aux intempéries. Une dame âgée de 64 ans, aide-soignante, et un trailer quinquagénaire. Des équipes cynophiles et des sauveteurs en eaux vives poursuivent les recherches.

Découvrez notre reportage en vidéo

Marie Meunier, Stéphanie Marin et Norman Jardin

* L'association "Né pour guérir" mène plusieurs actions pour aider les familles touchées par la maladie ou le handicap. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité