A la uneActualités

LA PAUSE Une fresque devant le collège Gérard-Philipe de Bagnols/Cèze

La fresque du collège Gérard-Philipe a été inaugurée ce mardi à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La fresque du collège Gérard-Philipe a été inaugurée ce mardi à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

En plus d’être artistique, la fresque réalisée devant le collège Gérard-Philipe par les deux animateurs de la mairie de Bagnols, Thierry Charron et Fabrice Lli, est informative.

En effet, les pictogrammes représentés sur la fresque ont été sélectionnés par les élèves élus au conseil de vie collégienne pour illustrer les différents clubs et classes-projets de l’établissement. « Il y a le club de futsal, la classe de danse, la classe apprenti-chef, le club d’échecs, le club photo, le club radio, le club origami, la classe plein-air, la classe théâtre, la classe astronomie et le club percussions », détaille Gabriel, élu au conseil de vie collégienne. Quant aux différentes langues présentes sur la fresque, elles symbolisent toutes les langues enseignées dans l’établissement.

« Les élèves voulaient améliorer le visuel extérieur du collège et transmettre un message de bienvenue aux nouvelles générations », explique le conseiller principal d’éducation du collège, Jonathan Escafit. La fresque, réalisée par les deux animateurs de la mairie juste avant la rentrée, a donc été inaugurée mardi en présence du maire, Jean-Yves Chapelet, du nouveau principal du collège, Pierre-Louis Bay, et de son prédécesseur, Stéphane Gerland, revenu pour l’occasion.

« La fresque, avec toutes les activités du collège, est particulièrement réussie, avec un mot, le plus important, "bienvenue", car le collège est un lieu d’accueil, avec la mission de faire réussir les élèves et développer leur bien-être et leur citoyenneté », saluera le principal. Son prédécesseur soulignera pour sa part que la fresque était « aussi le point de départ de ce que nous vivrons dans quelques années », allusion au fait que le lycée mitoyen aura entièrement déménagé sur le site de Vigan-Braquet d’ici quelques années à la fin des travaux en cours.

Pour en revenir à la fresque, elle a nécessité une semaine de travail et quatre jours de préparation et un peu de paperasse administrative, l’accord des Bâtiments de France s’étant avéré nécessaire. « Ça a été une super expérience. Ça nous tenait à coeur de réaliser la fresque avant la rentrée, même sur notre temps de vacances », explique Thierry Charron. Avec un rendu « le plus proche possible de ce que voulaient les jeunes, pour qu’ils puissent s’approprier leur création », souligne pour sa part Fabrice Lli.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité