A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Avec un onze de départ remanié, les Crocos s’inclinent contre Rodez

Eliasson a disputé sa première sous maillot nîmois. (Photo Pascal Sagné)

En déplacement dans l'Aveyron pour défier Rodez, 12e de Ligue 2, les Crocos ont opéré une large revue d'effectif avec plusieurs joueurs positionnés dans des rôles inhabituels pour eux. Après quelques belles actions de part et d'autre en première période, les Ruthénois ont finalement pris le meilleur en deuxième mi-temps et s'offrent une victoire de prestige (3-2). 

Séduisant en championnat, le Nîmes Olympique est moins brillant lors de ses matchs amicaux cette saison. Positionnés dans un 4-2-3-1 expérimental avec Eliasson à droite, Ripart en meneur de jeu et Briançon en sentinelle, ce sont pourtant eux qui démarrent le match avec les meilleures intentions. Sur une récupération haute, Ripart tente de lancer Roux dans le dos de la défense mais Mpasi-Nzau est le plus prompt. Le gardien ruthénois est moins heureux quelques minutes plus tard et se fait contrer par le double pressing des deux mêmes Nîmois. Dans la nasse, Ripart n'a plus qu'à pousser au fond (0-1, 7e).

Piqué, Rodez réplique après le premier quart d'heure. Leborgne centre pour Bonnet, oublié par Landre au second poteau. L'avant-centre ajuste une tête mais Dias s'envole et repousse. Le portier gardois, pourtant bien entré dans son match, doit céder sa place quelques minutes plus tard, sonné par un tir d'Alégué au rebond suspect. Et si Eliasson, pour sa première sous ses nouvelles couleurs, s'illustre d'un coup franc des 30 mètres qui passe quelques centimètres au dessus de la transversale, la rencontre s'est bel et bien équilibrée.

Dias est sorti sonné suite à un ballon pris en plein visage. (Photo Pascal Sagné)

Suite à une erreur de Koné qui perd le ballon près de ses buts, Bonnet hérite du ballon dans la surface et trompe Nazih en deux temps (1-1, 27e). À défaut d'être brillant le match est vivant, et Nîmes reprend l'avantage en fin de première mi-temps. Eliasson sert Fomba qui enrhume Douline d'un crochet et ajuste une belle frappe croisée des 18 mètres (1-2, 35e). Mais la joie nîmoise est de courte durée car Ruffaut égalise immédiatement sur un centre tir déclenché depuis l'angle de la surface de réparation que personne ne reprend (2-2, 37e).

Le subtil lob d'Alégué fait la différence

Quinze minutes de repos et quatre changements plus tard, les Crocos se montrent dangereux au retour des vestiaires sur deux coups francs de Benrahou. Le premier ne peut être repris par Deaux, malgré la mauvaise sortie de Mpasi-Nzau. Le second est dévié de la tête par Roux mais le portier ruthénois est cette fois vigilant. À l'heure de jeu, c'est finalement Rodez qui prend l'avantage pour la première fois du match sur un subtil lob d'Alégué qui laisse Nazih de marbre (3-2, 61e).

La pelouse haute rend difficile le jeu rapide, Rodez effectue quatre changements à son tour et le match ronronne. Il faut attendre le dernier quart d'heure pour voir les gardiens s'illustrer à nouveau. Décalé par Deaux, Fomba s'essaye encore à l'entrée de la surface mais Mpasi-Nzau intervient. Dans la continuité de l'action, Martinez est lobé par un long ballon ruthénois. Kerouedan en profite et s'en va défier Nazih qui remporte son duel. Quelques instants plus tard, Roux bénéficie d'un coup de billard dans la défense aveyronnaise mais ne parvient pas à redresser son tir du gauche. Plus rien ne sera marqué. À une semaine de défier le Paris Saint-Germain, Nîmes concède une défaite anecdotique.

 De Millau, Boris Boutet

Match amical. Rodez Aveyron Football 3-2 Nîmes Olympique (mi-temps : 2-2). Arbitre : M. Delpech. Stade Bernard Vidal (Spectateurs : 600). Buts pour Nîmes : Ripart (9e), Fomba (35e) Buts pour Rodez : Bonnet (27e), Ruffaut (37e), Alégué (61e). Avertissement à Nîmes : Paquiez (71e)

Rodez : Mpasi-Nzau - Henry (Peyrelade, 70e), Poujol (Boissier), Sanaia, Dieng, Coelho - Douline (Ouammou, 61e), Leborgne (Ponceau, 70e), Ruffaut (Tertereau, 70e)- Alegue (Gueye, 61e), Bonnet (Kerouedan, 45e). Entraîneur : Laurent Peyrelade. 

Nîmes : Dias (Nazih, 20e)- Paquiez (Alakouch, 46e), Landre (Martinez, 46e), Miguel, Burner - Briançon (Paquiez, 63e), Fomba (Deaux, 46e) - Koné (Fomba, 75e), Ripart (Benrahou, 46e), Eliasson - Roux Entraîneur : Jérôme Arpinon.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité