Faits Divers

AU PALAIS Il veut sortir de prison à cause des rats

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).
Le palais de justice de Nîmes

Un homme, âgé d’une quarantaine d'années, a saisi la semaine dernière la chambre de l’instruction de Nîmes afin de sortir de prison alors qu'il est en détention provisoire suite à sa mise en examen dans un dossier de trafic de stupéfiants.

Il a mis en avant les conditions de détention et notamment les rats nombreux dans sa cellule. « Laissez-moi sortir je suis au bout du rouleau », a évoqué cet homme arrêté en janvier 2020 dans un gros dossier de stupéfiants géré par un juge d’instruction de Lyon. Lui a été arrêté avec à son domicile une quantité évaluée à 260 000 euros de cocaïne.

Une seconde procédure pilotée par le tribunal judiciaire de Nîmes a été ouverte après cette découverte. Le suspect, en détention provisoire depuis 9 mois, déclare aux magistrats qu’il n’était qu’une nourrice et qu’il recevait 500 euros à 1 000 euros de la part des dealers qu’il ne connaissait pas pour simplement garder chez lui les produits stupéfiants.

« Pour justifier sa demande il affirme qu’il sera hébergé chez une cousine, alors que son avocat écrit dans la procédure qu’il s’agit d’une amie. Il risque 20 ans pour ce dossier. C’est un homme qui a déjà été condamné en Espagne en 2015 pour un trafic de drogue », argumente l’avocat général, Alexandre Rossi, qui ne croit pas aux explications du mis en cause et refuse son éventuel placement sous contrôle judiciaire. La cour d’appel de Nîmes a suivi ses réquisitions : l'homme est retourné au milieu des rats.

 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Qu’il y reste avec ses rats……..de toutes façons, s’il y a des rats dans les prisons, comme ailleurs , c’est que ces détenus sont sales , ils jettent tout par les fenêtres, donc…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité