Actualités

PUJAUT Une résidence intergénérationnelle en plein cœur du village

La résidence Clos Joseph a été inaugurée ce samedi matin à Pujaut (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La résidence Clos Joseph, qui compte 14 logements en centre-village, a été inaugurée ce samedi matin à Pujaut.

Réalisé par le bailleur social Grand delta habitat, le projet a été conçu comme une résidence intergénérationnelle, avec notamment sept logements en rez-de-chaussée entièrement équipées pour les personnes à mobilité réduite.

Une première pour Pujaut, comme le rappellera le président de Grand delta habitat Michel Gontard, initiée il y a six ans avec l’entrée de Pujaut dans l’Agglo du Grand Avignon. De fait, la fameuse loi SRU, qui impose un quota de logements sociaux aux communes, s’applique au village. Or, à cette époque, Pujaut ne compte aucun logement social.

Il a donc fallu agir. « En septembre 2015, l’occasion s’est présentée de préempter ce terrain, que la commune a acheté pour 250 000 euros », rappelle la maire Sandrine Soulier en associant à ses propos son prédécesseur Guy David, qui a initié le projet. La mairie prend ensuite attache avec des bailleurs sociaux, et retient Grand delta habitat, « qui a su nous écouter et respecter ce qui nous tenait à coeur », explique Sandrine Soulier.

C’est que la mairie ne voulait pas dénaturer son centre-village, et intégrer le projet au mieux. C’est réussi : ne dépassant pas le R+1, la résidence s’intègre bien dans le paysage. « Et plus que le besoin de respecter une loi, c’est le besoin de répondre à une demande qui a dicté la topologie de ces logements pour les personnes âgées, mais aussi pour les parents isolés avec enfants », rajoute la maire. Le tout à proximité immédiate des commerces et de l’école.

« Ce projet illustre la solidarité et la responsabilité », soulignera pour sa part Michel Gontard, avant d’insister sur le fait que « pas une collectivité n’a fait défaut » sur ce projet. En effet, le plan de financement des près de 2 millions d’euros qu’a coûté la résidence est pluriel : Grand delta met 53 000 euros de fonds propres, et côté subventions, outre l’achat du terrain par la commune, l’État met 30 000 euros, la Région 38 000 euros et le Grand Avignon 26 900 euros. L’écrasante majorité du projet est financée par un prêt de 1,53 millions d’euros contracté par Grand delta, entièrement garanti par le Grand Avignon.

La Région, via Catherine Eysseric comme l’État, via le préfet Didier Lauga, souligneront tous les deux la qualité architecturale du bâtiment et le caractère exemplaire du projet. La conseillère régionale rappellera également que Grand delta représente 32 opérations en Occitanie, soutenues à hauteur d’1,7 millions d’euros par la Région.

Le préfet reconnaîtra également qu’il était « très compliqué » de faire du logement social dans un département aux multiples contraintes et à la population en hausse, notamment dans le canton de Villeneuve, auquel appartient Pujaut. Compliqué certes, mais pas impossible.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité