A la uneActualitésEconomie

GRAU-DU-ROI En images, 5 500 bateaux entretenus chaque année sur la zone technique de Port Camargue

Après l'entretien, c'est l'heure du retour à la darse pour les bateaux sous l'oeil de Jérôme Fourel. (Photo Boris Boutet)

Chaque année, environ 5 500 bateaux sont sortis de l'eau par le service manutention de la zone technique de Port-Camargue. Zoom sur les coulisses du plus grand port de plaisance d'Europe. 

C'est une année particulière pour le service manutention de la zone technique de Port Camargue. "Nous avons plus d'activité à l'automne que d'habitude, confirme Jérôme Fourel, le responsable. D'ordinaire, en cette saison, les amateurs de nautisme préparent l'hivernage de leurs bateaux. Il s'agit de l'entretien courant comme la vidange du moteur ou la protection des coques. C'est au printemps, avant les premières sorties en mer, que le gros de l'entretien est généralement fait. Mais cette année, avec le confinement, tout a été décalé."

Une structure colossale

"Quand ils souhaitent entretenir leur bateau, les propriétaires s'adressent à nous pour la sortie et la remise à l'eau, poursuit-il. Ils ont ensuite cinq jours en saison, et dix hors-saison, pour faire leur travaux sur la zone technique. Sur place une quarantaine de professionnels peut les prendre en charge s'ils ne souhaitent pas s'en occuper eux-mêmes."

Sur les 2,8 hectares de la zone technique, Jérôme Fourel et ses équipes disposent de 103 places à terre pour stationner les bateaux. "En période de pointe, il faut s'adapter et anticiper pour pouvoir assurer nos rendez-vous, explique-t-il. En tant que chef de service, je dois assurer une rentabilité mais je ne perds pas de vue que nous rendons aussi un service public aux usagers." Car la quasi-totalité des  plaisanciers de Port-Camargue font appel à ses services chaque année pour l'entretien des bateaux.

Boris Boutet

La plus grosse grue du service manutention peut sortir de l'eau des bateaux pensant jusqu'à 80 tonnes. (Photo Boris Boutet)
Trois autres grues sont actives sur place et peuvent déplacer des bateaux pensant entre 5 et 16 tonnes. (Photo Boris Boutet)
Après une saison en mer, la coque des bateaux doit être entretenue. (Photo Boris Boutet)
Sur la zone technique, près de 400 employés travaillent pour entretenir les bateaux et effectuer les tâches connexes. (Photo Boris Boutet)
Au service manutention, on s'occupe aussi de l'entretien de la zone technique. Ce jour-là, il faut repeindre une grue. (Photo Boris Boutet)

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité