ActualitésSociété

OCCITANIE Le camping-car tire son épingle du jeu

Dans le Gard, 32 000 nuitées et 1,6 million d'euros captés.

La nouvelle manière de voyager en toute liberté, le camping-car (Photo MB)

Camping-car Park, réseau européen leader des aires d’étapes pour camping-cars, vient de présenter son baromètre du tourisme en camping-car au cours de l’arrière-saison.

C'est une photographie fidèle des intentions des quelque 500 000 camping-caristes français pour leurs vacances au cours de l’automne 2020. Ce baromètre a été réalisé du 30 septembre au 7 octobre derniers auprès d’un échantillon représentatif de 3 984 camping-caristes français et belges. Il porte sur leurs destinations de vacances d’octobre à décembre, le nombre de nuits prévues, ainsi que sur les critères de choix touristiques, les préférences en termes d’étapes et leur budget prévisionnel. Rappelons que 40 % des campings-caristes ont entre 55 et 64 ans.

Au palmarès des régions françaises l'Occitanie a accueilli 13,5 % des camping-caristes et ferme le podium national des Régions. Elle devrait bénéficier d’environ 404 000 nuitées. Les camping-caristes affichent cependant leurs préférences pour l’Hérault et les Pyrénées-Orientales (17 % chacun), loin devant l’Aude et les Hautes-Pyrénées (9 % chacun). Le Gard n'apparaît même pas dans les chiffres... Si ! 32 000 nuitées et 1,6 million d'euros captés.

Au total, 85 % des répondants souhaitent partir cet automne (à 49 %) en octobre hors vacances de la Toussaint, (à 29 %) pendant les vacances. Les intentions de départ pour novembre sont de 23 %  et pour décembre, elles sont réparties équitablement entre vacances de Noël (à 12 %) et hors vacances (à 11 %). Près des trois quarts des camping-caristes prévoient de partir moins de 15 jours, 20 % pour un weekend, 26 % pour une semaine et 27 % privilégiant deux semaines. Les séjours de quatre semaines ou plus séduisent néanmoins 12% des camping-caristes.

Concernant les critères de choix touristiques, ils sont sans surprise aux vues des destinations les plus prisées. Les camping-caristes privilégient les promenades au bord de la mer ou de lacs et rivières (84 %), devant la visite de villes et villages (82 %). Viennent ensuite les balades à pied et randonnées (75 %), devant les balades à vélo (65 %). L’achat de produits du terroir séduit un peu plus (49 %) de gourmets que la visite de musées, monuments et lieux de patrimoine (47 %).

Pour rappel, l'apport économique des camping-caristes en France au cours de la saison automnale est ainsi estimé à 147 millions d’euros. En effet, un couple de camping-caristes dépense en moyenne 49 euros par jour, 40 euros pour les acteurs économiques locaux et neuf euros pour l’hébergement.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité