ActualitésPolitique

UZÈS Conseil municipal : l’office de tourisme va être modernisé

Avant de démarrer l'ordre du jour du conseil municipal ce mercredi soir, l'assemblée délibérante a respecté une minute de silence en hommage à Samuel Paty et à toutes les victimes du terrorisme. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce mercredi 21 octobre, le conseil municipal d'Uzès s'est rassemblé à la salle polyvalente. Après avoir respecté une minute de silence en hommage à Samuel Paty et toutes les victimes du terrorisme, les élus ont passé les 25 points à l'ordre du jour. Une revue trop rapide aux yeux de l'opposant, Christophe Cavard. 

Alors que tout le monde s'apprêter à plier bagage après 30 minutes de conseil, Christophe Cavard a pris la parole à son micro pour demander à ce qu'on détaille davantage les délibérations en séance : "Sincèrement, on s'ennuie M. le Maire, au conseil municipal. C'est dommage, les rapports que vous avez mis à l'ordre du jour au début sont conséquents mais ils n'ont pas été présentés. [...]  Ça veut dire que ce n'est pas ici que les débats vont se faire". Et d'ajouter : "Est-ce que le but est de finir de plus en plus vite et de chronométrer les conseils municipaux ? Je trouve ça dommageable." 

Très calmement, le maire, Jean-Luc Chapon, a répliqué : "Si j'ai bien compris, M. Cavard, vous êtes en train de me dire que vous n'avez pas pris la peine de regarder les rapports et que vous regrettez après coup de ne pas avoir pu faire d'intervention au vu de votre méconnaissance des dossiers".

"Non, je regrette la façon dont vous animez le conseil municipal. Vous n'avez pas présenté les rapports", s'égosille Christophe Cavard dans son micro coupé. Là, argument pratique et écologique du maire : s'il fallait imprimer tous les rapports, on se retrouverait avec un pavé de feuilles, lourd et compliqué à éplucher. "Donc nous avons décidé de vous mettre des tablettes à disposition, chacun en recevra une (pour suivre la note de synthèse sur écran)", annonce Jean-Luc Chapon. C'est Noël avant l'heure mais pas sûr que ça ait suffi à calmer Christophe Cavard.

Stationnement : la commune désavantagée financièrement par rapport à l'exploitant QPARK ?

Même si la présentation orale des rapports est restée très concise, ça n'a pas empêché l'opposante Lydie Defos du Rau d'analyser scrupuleusement en amont le rapport d'activité 2019 portant sur la gestion du stationnement, des parkings à enclos et du parking couvert Gide géré par la société QPARK. Il est notamment notifié dans le dossier que "QPARK a augmenté sa fréquentation de 6% en 2019 par rapport à 2018. Nous avons 1 176 places de parking (suite à une extension du parc de stationnement payant de 526 places, NDLR)", comme l'a rapporté l'adjoint aux finances, Thierry de Seguins-Cohorn.

Pour l'élue d'opposition, l'augmentation du nombre de places et la "baisse des charges de l'exploitant" suite à la "fin du crédit-bail à la mi-2018", donne deux avantages à QPARK au détriment de la commune : "Elles se traduisent par une augmentation considérable du résultat net comptable de QPARK qui est passé d'une situation autour de l'équilibre jusqu'en 2015 à des résultats très excédentaires".

Lydie Defos du Rau propose donc de renégocier le pourcentage de redevance versé à la commune "qui devrait être autour de 50%" ce qui permettrait à la commune "d'obtenir une ressource supplémentaire d'environ 400 000 €", selon ses calculs. Elle préconise également de bien "préparer la sortie de contrat en juin 2024" et d'instaurer "pourquoi pas une gestion directe par la commune". "Dans ce cas, le bénéfice pour la commune serait encore augmenté de près de 100 000 €", affirme-t-elle.

À cette observation, le maire a répondu : "Il faut savoir que quand nous avons construit le parking Gide, beaucoup de gens disaient qu'on menait Uzès à la ruine. Aujourd'hui, ce parking nous rapporte de l'argent. Nous avons négocié et l'année prochaine d'ailleurs, nous passerons de 200 000 à 300 000 €. Et il va être construit un ascenseur. Mme Defos du Rau, il faut que dans vos réflexions, vous preniez en compte les investissements faits par QPARK. Ils sont actuellement en train de nous mettre des parcmètres avec paiement par carte bleue."

Bientôt un office de tourisme modernisé

Autre point important du conseil, le vote d'une convention autorisant et définissant les modalités des travaux de réhabilitation et de rénovation des locaux de l'office de tourisme Destination pays d'Uzès Pont-du-Gard. "Cet office est hébergé dans les locaux qui appartiennent à la municipalité et il est nécessaire de faire une série de travaux", introduit Fabrice Verdier, rapporteur de la délibération. Entre autres : remise aux normes des réseaux, amélioration de l'acoustique, réaménagement de l'espace accueil, mise aux normes accessibilité pour recevoir le label tourisme handicap...

"Ces travaux nous permettront à termes d'obtenir la catégorie 1. Dans le cadre de la stratégie que nous avons, notamment de Grands sites Occitanie, il est nécessaire d'avoir cette catégorie pour obtenir un certain nombre de subventions et de financements pour notre politique touristique", ajoute Fabrice Verdier. Les travaux seront pris en charge par la communauté de communes pays d'Uzès (le montant prévisionnel à charge est de 362 000 € HT) et une partie par le propriétaire des locaux, à savoir la Ville.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité