Actualités

COVID-19 Sud Éducation Gard-Lozère exige de l’État des mesures d’urgence

(Photo d'illustration : Anthony Maurin).

Au lendemain de l'allocution présidentielle, le syndicat Sud Éducation Gard-Lozère réagit et exige de l'État des mesures d'urgence pour assurer la sécurité des élèves, des personnels et de leur famille. 

Hier, mercredi 28 octobre, le président de la République a annoncé le reconfinement sur l'ensemble du territoire national (avec des adaptations pour les départements et territoires d'Outre-mer) pour une durée minimum de quatre semaines. Au lendemain de cette allocution présidentielle, le syndicat Sud Éducation Gard-Lozère a réagi dans un communiqué de presse adressé à la rédaction et s'étonne "du choix de laisser les établissements scolaires ouverts selon un fonctionnement normal. L'école serait donc le seul lieu où le virus ne circule pas !"

Si le syndicat n'est pas favorable à la fermeture totale des écoles, il réclame la mise en oeuvre d'un "véritable" protocole sanitaire avec des effectifs allégés et des emplois du temps aménagés, tout en respectant les droits des personnels et leurs obligations réglementaires de service. "Il est désormais urgent que les autorités prennent conscience de l’ampleur du défi qui est à relever : celui de poursuivre un enseignement, sans mettre en danger les élèves, les personnels et leur entourage."

Les mesures d’urgence exigées par Sud Éducation Gard-Lozère

  • Un recrutement massif de personnels à hauteur des besoins (administratifs, CPE, AED, AESH, assis-tant·e·s social·e·s, psychologues de l'Éducation nationale, agent·e·s d'entretien) afin de permettre des dédoublements des classes et une meilleure prise en charge des élèves.
  • Titulariser à temps plein l’ensemble des enseignant.e.s non titulaires, l’admission de l’ensemble des admissibles aux concours de l’enseignement et l’organisation de concours exceptionnels.
  • L’agrandissement des locaux par des constructions, de préfabriqués ou la réquisition de bâtiments public inoccupés.
  • La mise en place d’une médecine de prévention et scolaire efficiente, par le biais de créations de postes suffisants.
  • Des masques à usage unique de qualité, gratuits pour les personnels et les élèves, fournis par l'État - des masques inclusifs pour les élèves et les personnels sourd·e·s et mal- entendant·e·s,
  • Du gel hydroalcoolique dans toutes les salles et en quantité suffisante
  • Une politique de transparence vis-à-vis des cas avérés, pour restaurer la confiance des équipes et améliorer la prise en charge de la scolarité à distance des élèves touché·e·s.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité