A la unePolitique

FAIT DU SOIR Que sont devenus les ex-collaborateurs de Denis Bouad ?

L'ex-président PS du Conseil départemental, Denis Bouad (Photo : Département du Gard)

Les collaborateurs attachés au président ont vu leur contrat rompu, le 27 octobre, en même temps que la démission de Denis Bouad à la tête du Département. 

Ils sont les travailleurs de l’ombre. De jeunes (et moins jeunes) qui aident les élus dans leur tâche. Élu en 2015 à la présidence, Denis Bouad a monté son cabinet. Une sorte de « task force » pour l’aider à gérer une collectivité de 3 000 agents, présentant un budget avoisinant le milliard d’euros. Au cours de ces cinq dernières années, la collaboratrice la plus visible fut Elisabeth Montez. Fonctionnaire de carrière, le recrutement de cette dernière non issue du sérail politique a été une surprise. En situation de majorité relative, la quadragénaire a rempli sa mission, la politique du Conseil départemental n'ayant pas été bloquée. 

Prochainement, Elisabeth Montez prendra ses fonctions à Habitat du Gard, chargée de la mise en place de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) du bailleur. Ce n’est pas la seule dont le contrat a pris fin. Cinq autres collaborateurs étaient à recaser. Ces postes politiques étant rattachés au président. Nicolas Ferran, chargé de mission à l’action sociale et la politique de la ville deviendra, en janvier, le directeur de l’association alésienne la Clède. Le conseiller politique, Camille Benoît, lui, est devenu le second attaché parlementaire du sénateur Denis Bouad. Il travaillera avec Fabrice Scolieri, ex-attaché parlementaire de Simon Sutour.

Nicolas Ferrière retrouve Fabrice Verdier

Nicolas Ferrière, conseiller politique a également pris le large. Lui était chargé de la communication politique du président et faisait même office de plume. Aujourd’hui, le trentenaire devrait retrouver son ancien employeur : l’ex-député Fabrice Verdier. Selon nos informations, Nicolas Ferrière prendrait les fonctions de directeur de cabinet de la communauté de communes du Pays d’Uzès. Sacrées retrouvailles. Quant à Magali Stein, conseillère sur les routes et le très haut débit, celle-ci est devenue directrice générale des services de la commune de Roquemaure, le 1er septembre. Elle a retrouvé la vice-présidente en charge des collèges, Nathalie Nury, élue maire de la commune.

Enfin, le cinquième collaborateur : Juan Martinez, chargé - entre autres - de la mise en œuvre de l’audit patrimonial a démissionné, cet été, pour s’occuper de la campagne sénatoriale de Denis Bouad. L'édile reste maire de Bellegarde et président de la communauté de communes Terre d'Argence. 

« Contrairement à ce que nous avons pu entendre, Denis Bouad n’a jamais eu une dizaine de collaborateurs. Nous n'avons jamais été plus de sept et nos contrats ont pris fin, comme le prévoit la loi, ces derniers étaient rattachés à celui du président Denis Bouad », commente l’une de nos sources. Une réaction aux propos du nouveau président par intérim, Alexandre Pissas. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité