A la uneFaits Divers

NÎMES Ils suivent la femme victime jusqu’à l’hôpital: des coups de feu et un blessé dans la rue

(Photo d'illustration)

Une femme qui souhaitait déposer plainte contre son beau-frère, après des violences survenues à son domicile situé dans le centre-ville de Nîmes, a été suivie jusqu'au CHU de Nîmes, mercredi en début de soirée. Les pompiers ont évacué la dame pour des examens vers l'hôpital nîmois, tandis que la police a été appelée en renfort pour sécuriser cette victime.

Cette dernière est rapidement sortie du centre hospitalier pour se rendre à l'hôtel de police de Nîmes. Ses deux fils sont venus la récupérer pour l'emmener dans un endroit plus calme. Mais un de ses garçons a été blessé dans les rues de Nîmes par deux individus et alors que sa mère était parvenue à quitter l'hôtel de police avec son autre fils. Le jeune homme blessé souffre d'une fracture au bras, d'un traumatisme crânien... Des coups de feu ont résonné dans le centre de Nîmes, mercredi vers 20h, à hauteur du boulevard Talabot. La jeune blessé est encore hospitalisé et devrait être opéré dans les prochaines heures sans que son pronostic vital ne soit engagé. Les circonstances de se déchaînement de violence ne sont pas connues pour le moment, une enquête pour "violences aggravées en réunion et avec arme", a été initiée par le parquet de Nîmes. C'est la Sûreté Départementale qui est en charge des investigations. Deux hommes soupçonnés d'être les auteurs des agressions sur la dame, puis sur son fils, sont activement recherchés. Ils ont abandonné un véhicule hier, après une course-poursuite avec les forces de l'ordre.

Pour couper court à des rumeurs circulant à Nîmes aujourd'hui, cette affaire se situe dans un cadre familial et de personnes qui paraissent se connaître et se côtoyer. Des agressions qui n'ont rien à voir avec un éventuel dossier terroriste ou de violences entre des bandes rivales.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité