A la unePolitique

GARD Crise sanitaire : le secteur du bâtiment fait un point sur ses difficultés

Le président de la FFB Pascal Lacosta et son secrétaire général Olivier Polge (Photo : Coralie Mollaret)

Dans le Gard, la FFB (Fédération française du bâtiment) demande un coup de pouce aux pouvoirs publics pour aider les entreprises à surmonter la crise sanitaire. 

En ces temps de crise, les corps intermédiaires revêtent un rôle essentiel. C’est ce qu’illustre la FFB (Fédération française du bâtiment) qui, la semaine dernière, a sondé ses adhérents pour connaître leurs difficultés. Sur ses 920 membres, plus de 200 ont répondu au questionnaire. Première bonne nouvelle, d'après le président Pascal Lacosta : « aucune entreprise ne prévoit de licencier même si les recrutements pour 54% des sondés sont, eux, remis en cause. » 

Ce constat s’explique par la nature du tissu économique gardois. Les 8 000 employés du BTP travaillent principalement dans de très petites entreprises, œuvrant dans la rénovation chez les particuliers. Leur activité n’est pas liée aux programmes de construction, d'avantage menacés. Reste qu'en période de crise, les Gardois sont plus prudents et certains décommandent leurs travaux. « Au total, 60% des adhérents sentent une baisse sensible de demande de devis », indique Olivier Polge, secrétaire général. 

Globalement jusqu’à décembre, les carnets de commande sont remplis : « 62% de nos adhérents ne remettent d'ailleurs pas en cause leurs projets d’investissement » liés au renouvellement de leur outillage. Les décisions de l’État et de la Région contribuent à cette tendance : « depuis deux ans, la Région a mis en place des subventions pour nos investissements. C’est assez exceptionnel et ça nous permet d’amortir le choc. Quant au plan de relance de l’État, il contient un axe fort sur la rénovation. »

Des efforts sur la commande publique 

L’inquiétude des entreprises concerne le premier trimestre 2021. En attendant que les particuliers reprennent confiance, la FFB se tourne vers les collectivités qui peuvent, selon elle, les aider. Prochainement, Pascal Lacosta s’entretiendra avec le nouveau président des maires du Gard, Philippe Ribot. « Les collectivités ont un grand rôle à jouer avec leur commande publique », commente le président saluant, en la matière, les investissements supplémentaires réalisés par les villes de Nîmes et d’Alès. « Sur les permis de construire pour les petites communes, il y a parfois des problèmes de délai », indique Pascal Lacosta. 

De délai, il en est aussi question pour la livraison des chantiers : « certaines communes nous font payer des pénalités parce que le chantier n’est pas livré en temps et en heure », alerte Olivier Polge, « seulement nous-aussi, nous avons repris le travail de manière dégradée. La mise en place des gestes barrières a pris du temps, nos salariés sont parfois malades ou ils ne peuvent pas tous travailler sur un chantier, en raison de la promiscuité. » 

Enfin, les délais de paiement sont toujours longs : « quand une entreprise décroche un marché, elle doit faire l’avance en empruntant à la banque. Le remboursement de cet emprunt doit s’effectuer dans les 45 jours, le temps que le trésorier-payeur débloque les fonds. Sauf qu’avec cette crise sanitaire, les délais s'allongent… La banque, non payée, pioche alors directement dans le compte de l’entreprise ! Il faudrait rallonger ces 45 jours. » Une réglementation exceptionnelle pour une situation qui l’est tout autant. 

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com

Et aussi : 

Dans le cadre de la préparation de la loi de Finances 2021 de l’État, la FFB demande la prolongation des dispositifs du prêt à taux zéro et de loi Pinel. Des mesures qui aident les ménages à investir dans l’habitat pour y vivre ou pour réaliser un investissement locatif. « On a parfois l’impression que l’on danse un tango argentin : un coup on y va, l’autre non. On n’y comprend plus rien. Nous avons besoin de lisibilité », ajoute Pascal Lacosta. 

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité