ActualitésPolitique

OCCITANIE Avec Françoise Laurent-Perrigot, cinq femmes sont désormais présidentes de Département dans la région

Françoise Laurent-Perrigot, présidente PS du Conseil départemental du Gard (Photo : Anthony Maurin / Objectif Gard)

Ce vendredi, le Département du Gard élisait son nouveau président. Et c'est finalement une présidente ! Françoise Laurent-Perrigot a été élue au bout du 3e tour avec 22 voix sur 45 votants. Une victoire que salue l'Observatoire régional de la parité Occitanie puisque désormais dans la Région, on compte cinq femmes présidentes de Département sur treize exécutifs départementaux (Lozère, Pyrénées-Orientales, Ariège, Aude et Gard).

"Cette élection place l’Occitanie à la pointe de la parité au sein des Départements, ces assemblées territoriales qui, jusqu’à la loi paritaire de 2015, étaient en France les moins féminisées de la République", note l'Observatoire régional de la parité. Le poids politique des femmes a plus que doublé, entre 2015 et aujourd'hui,  passant de 15,4 % à 38,5 %.

L'ancien découpage Languedoc-Roussillon tire particulièrement son épingle du jeu : 80% de ces cinq présidents de Département sont des présidentes. "Mais l’essentiel n’est pas là, souligne Geneviève Tapié, présidente de l'Observatoire régional. L’élection de Françoise Laurent-Perrigot apporte la preuve que les femmes sont un très solide rempart contre le Rassemblement national. Candidate de la gauche à la présidence du Conseil départemental, Françoise Laurent-Perrigot vient de faire barrage aux idées et aux pratiques de l’extrême droite qui menaçaient le département du Gard."

Notez aussi que suite aux élections municipales de 2020, 19% des maires sont des femmes dans la Région, 39,9% des adjoints sont des adjointes et 41,9% des élus sont des élues. Par contre, les femmes sont très peu représentées à la tête des intercommunalités de la Région. On ne compte que 6,9% de présidentes après les élections 2020. Meilleure moyenne en revanche du côté des députés d'Occitanie, poste occupé à 42,9% par des femmes après le scrutin de 2017.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité