ActualitésSociété

NÎMES Les travailleurs sociaux et médico-sociaux manifestent

Une centaine de manifestants devant l'ARS à Nîmes, rue du Mail (Photo Anthony Maurin).

Les travailleurs des secteurs sanitaire, social et médico-social se rassemblaient aujourd'hui pour manifester leur mécontentement devant l'antenne de l'Agence régionale de santé de Nîmes.

" Le social n'est pas une marchandise et à cause des accords Ségur on l'a dans le cul ! ", lâche une manifestante. Ici, le rassemblement réunit une petite centaine de personnes. Sur les lèvres on lit le même désarroi, la même colère.

" C'est une grève nationale que nous reprenons dans le Gard, expliquait Franck Walter du syndicat départemental Sud santé sociaux. Toute la France se mobilise car nous voulons rendre plus visible notre colère et nos revendications. " Ah... Les revendications. Elles sont logiques car avec les travailleurs sociaux et médico-sociaux, on part de loin.

(Photo Anthony Maurin).

Pour eux, les conditions de vie et de travail n'ont cessé de se dégrader. La revalorisation des salaires pour tout le monde ne serait pas de trop. De plus, nombre d’entre eux, du secteur privé où public, n’ont pas eu droit à la prime covid (ce qu'ils demandent par ailleurs).  Autre requête concerne la revalorisation salariale pour l'ensemble des personnels soignants, techniques, administratifs, de la santé, du social et médico-social à hauteur de 400 euros net mensuel. En outre, les manifestants veulent un accès à des formations qualifiantes pour toutes et tous.

(Photo Anthony Maurin).

" Nous voulons également un plan d'embauche massif à la hauteur des besoins remontés par les services tant pour l'hôpital, pour les ehpad que pour toutes les structures du social et du médico-social ", ajoute Franck Walter qui reprend : " Le financement de l'hôpital doit lui aussi changer, tout comme le financement du social et du médico-social car nous exigeons la fin de la tarification à l'acte. Enfin, nous demandons l'arrêt de toutes les restructurations et propositions de réformes en cours. "

(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité