A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Le match vu de Dijon : du jeu en attendant mieux

miguel
Nolan Roux avait marqué contre Dijon la saison dernière (photo Anthony Maurin)

Dijon est lanterne rouge de la Ligue 1 avec une seule victoire en 16 journées. Pourtant les Bourguignons n’ont que trois points de retard sur les Crocodiles et ils viennent au stade des Costières avec l’intention de s’imposer.

Le DFCO cultive quelques ressemblances avec Nîmes Olympique. Il y a la même couleur de maillot, un début de saison raté et la lutte pour le maintien. Mais ce n’est pas tout car, comme le NO, Dijon comptabilise beaucoup de blessés. Adrien Beria est journaliste à France Bleu Bourgogne et il nous dresse la liste des joueurs indisponibles : « Ça commence à tirer. Il y a Fouad Chafik (cheville), l’attaquant Aurélien Scheidler (dos), plus important le meneur de jeu Mounir Chouiar (cheville) et le défenseur Anibal Chala (adducteur). Il faut ajouter les absents de longue date que sont les deux cadres Wesley Lautoa et Roger Assalé mais aussi Yassine Benzia qui est toujours out. »

 Dijon perd moins

Comme la saison dernière, les Dijonnais vivent sous la menace d’une relégation. Malgré cela, ils ne plongent pas dans le pessimisme. « L’état d’esprit est assez positif. Depuis le changement d’entraîneur et l’arrivée de Linares à la place de Jobard au mois de novembre, Dijon perd moins. La semaine a été compliquée avec des matches contre Lille et Monaco. Dans le jeu ça va beaucoup mieux », constate Adrien Beria. Du jeu d'accord mais cela tarde à payer avec seulement deux points pris lors des six dernières journées.

Il faut dire que l’attaque bourguignonne n’est pour l’instant pas à la hauteur avec seulement neuf buts marqués depuis le début de la saison. C’est l’équipe qui a fait moins trembler les filets cette saison. Avec un calendrier qui impose un match tous les trois jours, David Linares n’a pas le loisir de faire des ateliers. Les séances se limitent au travail de récupération, mais le rythme est le même pour tout le monde.

Une solidité défensive retrouvée

S’il y a un secteur qui donne satisfaction du coté du stade Gaston-Gérard, c’est bien la défense. Comme le confirme le journaliste bourguignon, « Dijon a retrouvé une solidité défensive avec une charnière centrale Ecuele Manga-Panzo qui commence à être de plus en plus fiable. Dans le jeu c’est difficile de marquer un but à Dijon. »

Adrien Beria qui couvre tous les matches du DFCO désigne le joueur qu’il faudra particulièrement surveiller : « Mama Baldé, meilleur buteur du club, il revient de blessure. C’est un allier à la base qui est repositionné à la pointe de l’attaque depuis le début de la saison. Son retour est la clé du match. » Le joueur originaire de la Guinée-Bissau a marqué quatre buts cette saison.

Pour Dijon, le match de demain soir est très important voire capital. En cas de défaite, le DFCO aurait six points de retard sur les Crocodiles et juste avant d’affronter Reims pour la reprise en janvier. Dans ces conditions, les Côte-d’oriens débarquent dans le Gard sans calculatrice: « Les Bourguignons viennent à Nîmes pour l’emporter. Le nul ne les arrangerait pas forcement. » Ça n’arrangerait pas non plus les joueurs de Jérôme Arpinon, alors y aura forcément un déçu demain soir.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité