ActualitésEconomie

UZÈGE-PONT-DU-GARD Au club des entrepreneurs, l’entraide comme alliée pour surmonter la crise sanitaire

Fanny Jorda-Iniguez est présidente des Entrepreneurs de l'Uzège-Pont-du-Gard depuis 2020. (Crédit photo : Cabrelli)
Fanny Jorda-Iniguez est présidente des Entrepreneurs de l'Uzège-Pont-du-Gard depuis 2020. (Crédit photo : Cabrelli)

L'année 2020, marquée par la pandémie de covid-19, a été particulièrement difficile pour les entreprises. Malgré ce contexte privant de rencontres physiques, le club des entrepreneurs de l'Uzège-Pont-du-Gard a tout fait pour garder le lien avec ses 130 adhérents (soit 1 500 emplois) et les a accompagnés tout au long de la crise. Et ce, grâce aux nombreux outils déjà à disposition de l'association. Nous faisons le point avec Fanny Jorda-Iniguez, la présidente, ainsi qu'avec Michelle Amiard, adhérente depuis cette année et responsable des relations presse.

Cette année, ce sont une trentaine d'entreprises qui ont adhéré au club des entrepreneurs de l'Uzège chiffrant à 130 le nombre d'adhérents. Un chiffre à l'image des années précédentes. Parmi les nouveaux venus, beaucoup de jeunes entreprises et beaucoup de sociétés du domaine du service et du bâtiment mais aussi la médecine du travail, des artisans, des vignerons, des agences immobilières, des fleuristes... Les entreprises nouvellement créées adhérentes ont bénéficié d'un demi-tarif pour leur première adhésion et payeront la deuxième moitié en 2021.

Le club des entrepreneurs s'étend sur tout le territoire des deux communautés de communes : Pays d'Uzès et Pont-du-Gard. Il couvre également quelques communes limitrophes qui sont actives sur les deux territoires. Mais quels sont les intérêts pour les entreprises d'adhérer à cette association, créée il y a 12 ans maintenant ? "Pouvoir avoir un réseau de connaissances, identifier les acteurs du territoire, pénétrer le tissu économique... C'est important quand on a une activité économique quelle qu'elle soit", liste Michelle Amiard, directrice de l'agence de conseil et communication C3M, où un bureau a été créé à La Capelle-et-Masmolène.

Des outils numériques pour préserver le lien avec les adhérents

S'appuyer sur son réseau et garder le lien. Deux leitmotivs qui ont revêtu une importance toute particulière en cette année 2020 alors que beaucoup d'entreprises ont dû cesser leur activité du jour au lendemain pendant les deux confinements. Heureusement, les entrepreneurs de l'Uzège étaient "parés" grâce à toute une panoplie de dispositifs numériques et à une stratégie de communication tournée vers le web.

"Le covid a surpris tout le monde mais on avait déjà des outils pour nos adhérents comme la newsletter, les réseaux sociaux... On a pris un abonnement Zoom en plus pour être libres de faire nos commissions", assure Fanny Jorda-Iniguez. Une fois par semaine, un adhérent est mis à l'honneur à travers un portrait, publié sur le site et les réseaux. 32 ont été réalisés depuis le début de l'année 2020 : "Vu qu'il n'était pas possible de nous rencontrer physiquement, ça permet de se rencontrer d'une autre façon et d'ouvrir d'autres perspectives. C'est vraiment le parcours de l'entrepreneur qui est mis en avant car derrière l'entreprise, il y a toujours de l'humain", poursuit la présidente.

Chaque semaine, un portrait d'entrepreneur est publié sur le site et les réseaux sociaux. (DR)

L'association est aussi présente sur Instagram et a mis en place un nouveau site internet en 2019 qui remplace l'annuaire papier, recensant tous les adhérents. Pas comme un site de e-commerce mais plutôt comme une vitrine (compter 150€ d'adhésion annuelle pour le référencement simple) pour les entreprises qui ne disposent pas toutes d'un site qui leur est propre.

Pendant tout le premier confinement, l'association était en lien, via des web conférences, avec de nombreux acteurs institutionnels et économiques notamment la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi), la Banque de France, les deux communautés de communes, la médecine du travail... Toutes les informations recueillies étaient ensuite triées et envoyées aux adhérents dans la newsletter. En ce moment, par exemple, le club des entrepreneurs fait connaître le 3e volet du fonds régional L'OCCAL, pas assez sollicité encore.

"Ce n'est pas facile de prendre son téléphone ou son clavier pour dire que ça ne va pas"

Cette connexion directe avec tous ces acteurs a permis à l'association de mettre en relation certains entrepreneurs dans le besoin ou la difficulté avec le bon interlocuteur "pour essayer d'arranger les choses". Mais Fanny Jorda-Iniguez le reconnaît, il n'est pas aisé de déceler le mal-être d'un entrepreneur : "Ce n'est pas facile de prendre son téléphone ou son clavier pour dire que ça ne va pas. Ça nous manque de nous voir en vrai où il est plus facile de se confier."

Seuls deux apéros d'affaires ont pu se tenir en juillet et en septembre. En extérieur et en respectant les gestes barrières bien entendu. C'est pourquoi la commission tourisme où siègent les acteurs du tourisme, les restaurants, les hôteliers, les chambres d'hôtes - toujours à l'arrêt ou au ralenti - se montre très active et communique beaucoup.

Le prochain rendez-vous devait être l'assemblée générale de l'association en janvier mais elle est reportée au 9 mars, si le contexte sanitaire le permet. En janvier également, une consultation en ligne sera lancée auprès des adhérents pour connaître leur avis la communication du club, la valorisation des membres, des idées d'activités... "On a forcément perdu un peu de lien avec eux, c'est une manière de les remettre dans la boucle et d'écouter ce qu'ils ont à dire", précise la présidente.

Pour 2021, le club des entrepreneurs de l'Uzège s'inscrira donc dans la continuité de la trajectoire déjà amorcée depuis 2019 : "Créer du lien encore et ne pas se battre chacun dans son coin, être à l'écoute, s'appuyer sur des contacts confraternels. Tendre la main et être aidé", conclut Michelle Amiard.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité