Actualités

ALÈS L’Agglo publie son 2e atlas de la biodiversité

L’atlas sera diffusé dans 109 établissements scolaires, 25 centres de loisirs, dans les mairies des communes de l’agglomération notamment. (Photo Corentin Migoule)
L’atlas sera diffusé dans 109 établissements scolaires, 25 centres de loisirs, dans les mairies des
communes de l’agglomération notamment. (Photo Corentin Migoule)

Par le biais d’un communiqué adressé à la presse ce lundi, le service communication d’Alès Agglomération a fait connaître la parution d’un deuxième atlas de la biodiversité, huit ans après le premier. Il a notamment pour objectif d’éclairer les lecteurs sur les milieux naturels et les espèces associées constituant les paysages de notre territoire.

Un premier atlas avait vu le jour en 2012 sur le territoire du Grand Alès jadis composé de 22 communes. Vingt-six espèces étaient décrites et cartographiées, pour un total de 100 pages de restitution (photos, fiches, cartes) des espèces vivant sur le territoire, des insectes aux poissons en passant par les mammifères et les reptiles.

L’objectif de cette nouvelle édition de l’atlas est, dans la continuité du premier, de sensibiliser les élus, les citoyens et le monde socio-professionnel aux enjeux de la biodiversité présente sur le territoire. Le renouvellement de l’atlas de la biodiversité a été lancé en 2018 et s’inscrit pleinement dans le projet de territoire. Il était d’autant plus nécessaire depuis le passage de l’Agglo à 72 communes en 2020.

Les bureaux d’études BRLingénierie et Nymphalis, ont été chargés de la réactualisation de ce document. Mais pour réussir une telle entreprise, la communauté d’agglomération a sollicité de nombreux partenaires dont le Parc national des Cévennes, le Conseil départemental du Gard, la Direction des territoires et de la mer du Gard, le Syndicat des Hautes Vallées Cévenoles.

À partir de l’atlas, des actions de sensibilisation et d’information vont être développées auprès des acteurs locaux et des habitants comme cela avait été le cas avec le premier, suscitant notamment des interventions en lycées et au pôle culturel et scientifique de Rochebelle.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité