A la uneCulture

TOUT SUR L’ÉCRAN Loup Philippe, le Cévenol qui cartonne sur TikTok

Loup Philippe est originaire des Cévennes (Photo DR)

Ils sont Gardois et font carrière sur le web. Voici le portrait de youtubeurs, instagrameurs et tik-tokeurs locaux. Rencontre avec Loup, natif d'Alès, qui cartonne sur Tik Tok, le nouveau réseau social à la mode, avec plus d'un million d'abonnés. Entretien réalisé début novembre dans le cadre du quatrième numéro du magazine Objectif Gard. 

Né à Alès, c’est dans le petit village de Saint-Étienne-Vallée-Française, frontalier avec le Gard mais situé en Lozère, que Loup a grandi. Un garçon prénommé comme l’animal sauvage mais qui préfère plutôt la solitude et rester des heures dans sa chambre sur son ordinateur que de vivre en meute avec ses congénères. "J’étais un petit peu différent. Au collège je n’avais pas trop d’amis. Mais via Internet j’en rencontrais beaucoup", confie le Cévenol. Passionné par les vidéos de Cyprien, une des stars de Youtube de l’époque, il décide de se lancer et de poster ses premières vidéos sur Facebook avant de créer sa propre chaîne sur la plateforme américaine en décembre 2014, à tout juste 13 ans.

Des vidéos humoristiques où son dynamisme et son aisance vont progressivement attirer les regards et donc les abonnés. L’adolescent raconte ses expériences en avion, imite ses idoles de la toile ou encore teste des bonbons au goût bizarre. "J’étais juste un petit garçon qui voulait raconter sa vie, faire des blagues pour rendre heureux les gens", explique-t-il à propos d'un concept qui n’a pas vraiment changé depuis. Quand Loup débarque au lycée Jacques-Prévert de Saint-Christol-lès-Alès, il compte déjà 300 000 abonnés sur Youtube et forcément il ne passe pas inaperçu.

Loup avec son papa fêtant le million d'abonnés sur Tik Tok (Photo DR)

"Je n’étais pas à l’aise à l’école car je n’avais pas la même vision des choses que mes camarades. Même les profs se posaient beaucoup de questions. Je n’avais pas vraiment ma place", confie l'intéressé. Si le lycéen effectue sa Seconde puis sa Première, il décide de se déscolariser après deux mois de Terminale pour se consacrer uniquement à sa carrière sur le Net. "Je n’avais que des potes de 8h à 17h, après je revenais chez moi et c’est là où je me sentais bien", se souvient-il n’arrivant plus à concilier études et vidéos. Soutenu par ses parents dans ses projets, il part un mois à Los Angeles pour notamment réaliser des séances photos.

Des vidéos avec son papa qui cartonnent

L’Alésien voit aussi sa cote grimper sur Instagram (inscrit depuis janvier 2015) où il publie régulièrement des photos avec la barre symbolique des 500 000 abonnés récemment atteinte. Mais c’est sur le dernier réseau social à la mode, TikTok, que Loup va se faire une place sur le devant de la scène et cartonner. "J’ai gardé le même concept d’humour que sur Youtube sauf que là ce sont des petites vidéos de 15 secondes à une minute maximum et ça a explosé", résume celui qui compte désormais 1,3 million d’abonnés et qui a récolté pour l’heure la bagatelle de 47,5 millions de "likes".

Un succès qui a pris de l’ampleur pendant un confinement durant lequel le jeune homme âgé de 19 ans n’hésite pas à mettre en scène son papa, Jean- Jacques, pour lui teindre les cheveux ou encore le déguiser afin d’effrayer ses amis. Des vidéos qui dépassent le million de vues. "Mon père est un artiste. Il adore l’humour et on rigole beaucoup. C’est vraiment naturel", explique le Tik-Tokeur qui n'a en revanche pas souhaité médiatiser sa maman.

"Il y en a qui vont coiffer leurs clients, moi je fais des contenus"

Fidèle à sa personnalité, Loup partage simplement sa vie et surtout ses blagues, régulièrement avec son ami Enzo, une des stars françaises de ce réseau social. Ce dernier est proche du top 10 culminant à 3M d’abonnés. Le Lozérien a quant à lui plein de projets, notamment dans la musique. Après avoir déjà posté plus jeune deux morceaux sur Youtube, il va sortir un nouveau son : "Je vais bientôt aller en studio pour l’enregistrer."

Loup réfléchit à faire carrière dans le mannequinat (Photo DR)

Il compte aussi revenir là où tout a commencé sur Youtube d’ici deux mois après un an d’arrêt. "Ça me manque !", assure-t-il après avoir cumulé 17 millions de vues. Touche-à-tout, il réfléchit aussi à lancer sa marque de vêtements ou encore au mannequinat. Pour pouvoir répondre à toutes ces sollicitations, Loup va bientôt quitter le cocon familial de son petit village cévenol pour s’installer définitivement à Paris. "Je ne suis déjà quasiment plus chez moi et tous amis se trouvent dans la capitale."

Son quotidien est aussi fait de partenariats avec "énormément" de marques comme Chupa Chups dont il fait la promotion sur ses différents réseaux. "C’est un métier. Je me lève le matin pour travailler. Il y en a qui vont coiffer leurs clients, moi je fais des contenus, souligne-t-il, heureux de la vie qu’il mène. J’ai de la chance mais je me suis donné les moyens. Beaucoup de facteurs entrent en compte comme le fait d’accepter les critiques." Aujourd’hui le beau brun n’en fait plus cas et un dernier scoop pour ses fans, il est célibataire !

Corentin Corger

Biographie en bref : Loup Philippe. Youtubeur/Instagrameur/Tik-tokeur. Nom d’usage : Loup. Âge : 19 ans. Activité principale : humour. Youtube : 356 000 abonnés, 17 millions de vues cumulées. Instagram : 500 000 abonnés. Tik Tok : 1,3 million d’abonnés, 47,5 millions de ''likes'' compilés (chiffres relevés début novembre)

Important ! Cet article est un extrait de Objectif Gard, le magazine. Rendez-vous chez votre marchand de journaux pour acheter le dernier numéro. Découvrez le sommaire en cliquant sur le module ci-après :

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité