A la uneActualitésPolitique

VIDÉO Stratégie vaccinale : Le Premier ministre salue l’intervention de Philippe Berta devant l’Assemblée Nationale

Le Premier ministre Jean Castex Photo DR

À l'Assemblée Nationale le 16 décembre dernier, le député du Gard Philippe Berta est intervenu à l'occasion du débat sur la stratégie vaccinale. Une intervention très appréciée notamment par le chef du Gouvernement Jean Castex qui a pris le temps de remercier l'élu Gardois.

La stratégie vaccinale était au coeur des échanges à l'Assemblée Nationale juste avant les fêtes de fin d'année. Un sujet d'importance au regard des dégâts humains, économiques et sociaux en France et dans le monde depuis l'apparition du coronavirus. Le vaccin étant à ce stade, la seule lueur d'espoir pour vaincre ce mal.

Le député Modem Philippe Berta, qui appartient à la majorité gouvernementale, est intervenu le 16 décembre dernier devant les députés et le Premier ministre, Jean Castex. L'occasion pour le docteur Gardois en biochimie et pharmacologie, chercheur au CNRS, de donner son point de vue sur la stratégie a adopter pour la campagne de vaccination dans le pays.

Rappelant que "la partie plus fondamentale sur la nature du virus, le mode d’entrée dans nos cellules par l’intermédiaire de la protéine S ou spike virale avaient été élucidée dès le début des années 2000 suite aux deux épidémies à coronavirus, celle du SRAS et celle du MERS. Les techniques de séquençage haut débit ont vite permis d’en établir la fiche d’identité et cela simultanément aux quatre coins du globe. Ce sont alors quelques 250 recherches vaccinales qui se sont déployées, associant toutes les stratégies possibles, du virus inactivé en passant par la protéine virale comme antigène, la plateforme virale avec gènes du Covid-2 intégrés ou encore l’utilisation d’acides nucléiques ADN ou ARN. Si cette dernière technique a été encore peu utilisée, elle est cependant le résultat de plus de vingt années de recherche. Il s’agit plus particulièrement de l’ARN messager codant la protéine S du virus. Produit par synthèse chimique, enrobé de lipides pour le protéger de la dégradation et permettre sa meilleure pénétration dans nos cellules, il induira, après traduction en protéine S, les anticorps protecteurs correspondants. Notre corps ainsi entrainé à identifier cette dernière, la bloquera, détruira le virus et nous protégera ainsi de l’infection et de la pathologie."

Et de poursuivre : "Ces données ont vite quitté le monde de la recherche fondamentale pour être développées par des entreprises de biotechnologie, des biotechs comme l’on dit, qui ont finalisé cette innovation de rupture pour enfin s’associer avec de grands groupes pharmaceutiques seuls aptes à financer des essais cliniques sur des dizaines de milliers d’individus, à assurer la bio-production de centaines de millions de doses vaccinales et à assurer la distribution. Ces dernières étapes ont été réalisées en collaboration étroite avec les cliniciens et avec les agences d’évaluation pour attester de la rigueur des études menées et des résultats obtenus, le tout mis en libre accès sur les réseaux dès le début, et publié dans les plus grandes revues scientifiques très dernièrement."

Concernant plus précisément les conditions de mise sur le marché des vaccins, elles sont selon Philippe Berta "renforcées par rapport à celles des autres médicaments. La réglementation européenne impose un contrôle qualité de 100% des lots de vaccins avant leur mise sur le marché. Les résultats de l’essai ont été décrits non pas comme un succès mais comme un véritable triomphe ! La seule incertitude vient de la durée de l’immunité ainsi acquise, qui bien sûr ne peut pas encore être attestée au-delà de trois mois. Il nous reste aujourd’hui à tirer profit de ce succès extraordinaire en relevant le challenge logistique, dernier verrou pour reconquérir notre liberté."

Après son intervention remarquée, il a reçu il y a quelques jours par courrier, une lettre signée du Premier ministre, le félicitant pour son intervention. "Cher Philippe, je tiens à vous dire que j'ai particulièrement apprécié votre intervention" fait savoir Jean Castex dans cet écrit dont notre rédaction a eu accès.

Objectif Gard vous propose de voir ou revoir son intervention dans son intégralité, en vidéo : 

 

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Un commentaire

  1. Oui, bon, c’est bien beau tout ça mais les Français se foutent de savoir…

    « Si la nature du virus passe le mode d’entrée dans nos cellules par l’intermédiaire de la protéine S ou spike virale avaient été élucidée dès le début des années 2000 suite aux deux épidémies à coronavirus, celle du SRAS et celle du MERS. Les techniques de séquençage haut débit ont vite permis d’en établir la fiche d’identité et cela simultanément aux quatre coins du globe »

    mais quand E.Macron va prendre les bonnes mesures pour, enfin, les protéger. Parce qu’après les épisodes « masque » et « test » ils voient arriver la 3e saison « vaccin » avec qq doutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité