Faits Divers

NÎMES Après un an d’abstinence, il s’enfile une bouteille de Malibu et agresse un facteur

Selon ses dires, Pascal avait réussi à ne pas toucher à la moindre goutte d’alcool depuis un an. Mais il a craqué mercredi matin…

Où est passée la pension de 800€ de Pascal ? Une chose est sûre, elle n’était pas sur son compte en banque mercredi matin. Agacé, le quinquagénaire appelle aussitôt le service client de sa banque - La Banque Postale - qui ne lui apporte manifestement pas la réponse qu’il attendait. Encore plus énervé, Pascal se retourne vers ses vieux démons et ouvre une bouteille de Malibu, une liqueur à base de rhum. Et bien qu’il ait un an d’abstinence derrière lui, il la vide intégralement.

Complètement ivre, il déambule en début d’après-midi dans les rues de Nîmes jusqu’à ce qu’il croise… un facteur. Dans son délire, il fait l’association entre l’employé de La Poste et sa pension de 800€ à La Banque Postale. Pour lui, aucun doute, le facteur est dans le coup : il lui met une claque derrière la tête et s’acharne sur sa voiture siglée « La Poste » à grands coups de pied, arrachant au passage un rétroviseur.

« Je ne me souviens de rien, mais c’est forcément moi », déduit Pascal devant le tribunal correctionnel de Nîmes où il était jugé en comparution immédiate jeudi matin. Sur ce trou noir, tout le monde le croit sur parole car huit heures après les faits, il présentait un taux d’alcoolémie de plus d’un gramme ! « Ces faits traduisent la grande précarité dans laquelle il se trouve. Mon client a besoin de soins », plaide son avocate, Me Philippa Debureau. La procureure, Julia Salery, est du même avis et n’enfonce pas l’accusé aux 11 condamnations. Son réquisitoire de 8 mois de prison dont la moitié avec sursis assorti d’une obligation de soins semble tellement approprié qu’il est suivi par le tribunal qui ajoute une amende de 400€ à verser à la victime. La pension de 800€ va en prendre un coup. C’est toujours mieux que le facteur…

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité