ActualitésEconomie

ALÈS 20 000 euros de dotations et 30 gagnants au grand jeu des commerçants

20 000 euros de bons d'achat ont été offerts à l'occasion du jeu Passeport de Noël. (Photo Corentin Migoule)

Organisé par l’association "Alès commerces en ville", le grand jeu "Passeport de Noël" a fait six heureux ce vendredi, en plus des 24 gagnants qu’il a occasionnés tout au long du mois de décembre.

Les commerçants d’Alès ont joué les Père Noël cette année ! Ébranlés par une crise sanitaire qui n’épargne (presque) aucun secteur, ils n’ont pas hésité à se montrer généreux et inventifs pour orchestrer, sous la houlette de Frédéric Brunel, le grand jeu "Passeport de Noël" destiné à encourager les achats locaux. 92 commerçants ont ainsi pris part à ce projet initié par le dernier nommé, gérant de la boutique de prêt-à-porter Caractère dans le centre-ville d’Alès et par ailleurs responsable de la toute jeune association Alès commerces en ville.

Pour mener à bien sa mission, l’entrepreneur a pu compter sur le soutien financier de la mairie, qui « a participé à hauteur de 10 000 euros, autant que les commerçants », précision venue du premier adjoint, Christophe Rivenq.

Un jackpot de 5000 euros

Les deux conseillères municipales que sont Léa Boyer et Alexandra Agulhon ont aussi été mises à contribution, tout comme Charlotte Eloy qui, en qualité de manageuse du cœur de ville, aura assurément un rôle prépondérant au cours de l’année à venir.

Le but de ce jeu qui s’est déroulé entre le 1er et le 31 décembre dernier : imprimer son passeport, puis le faire tamponner après avoir effectué un achat dans trois commerces alésiens différents. Par tirage au sort, le concours a donc fait six gagnants par semaine le mois dernier, et a trouvé son dénouement ce vendredi, à l’occasion d’une cérémonie de remise des prix organisée depuis l’Hôtel de ville.

Il s’agissait notamment de remettre quatre lots d’une valeur respective de 920 euros, un chèque de 1000 euros, ainsi que le jackpot de 5000 euros attribué à Muriel Bourguet, tous destinés à être dépensés dans l’un des 92 commerces partenaires.

« À toute chose malheur est bon »

Après s’être excusé pour un très léger retard qu’il mettait sur le compte des « réunions en visio » dont il attend désespérément qu’elles disparaissent de nos vies, le maire, Max Roustan, félicitait les nombreux alésiens qui ont fait « une démarche locale d’achats. »

Des propos aussitôt complétés par son alter ego, le président d’Alès Agglomération Christophe Rivenq, selon lequel « à toute chose malheur est bon » puisque la crise sanitaire « nous a fait prendre conscience de l’importance du commerce de proximité. »

Parmi les six lauréats de cet ultime tirage au sort, Patrick Dray désignait « la gratuité des deux premières heures de stationnement », valable dans plusieurs parkings de structure, comme la responsable d’une « bonne fréquentation des commerces au mois de décembre », annoncée par Christophe Rivenq en préambule.

Corentin Migoule

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité