A la uneActualitésSociété

LAUDUN-L’ARDOISE Trente lycéens s’engagent dans les cadets de la défense

Le colonel Fleuret, chef de corps du 1er REG, passe en revue les cadets de la défense (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les 3à cadets de la défense de cette promotion ont été installés ce samedi au quartier général Rollet de la Légion étrangère, à Laudun-l'Ardoise (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Marche militaire, uniformes, clairon : tout y était ce samedi matin au quartier général Rollet, siège du 1er Régiment étranger de génie de la Légion étrangère de Laudun-l’Ardoise.

Trente lycéens, issus de quatre établissements différents de notre département(*) ont été officiellement installés en tant que cadets de la défense au sein du régiment. Un programme initié par le ministère de la Défense, dont l’objectif est de « découvrir le monde des armées et forger une culture de la défense et de la citoyenneté », souligne la directrice de cabinet du préfet du Gard, Iulia Suc, présente pour l’occasion aux côtés d’élus dont le député Anthony Cellier. L’idée est aussi de favoriser l’engagement des jeunes de 16 à 18 ans.

Des jeunes à qui il est proposé sur une vingtaine de samedis dans l’année un certain nombre d’activités sportives et de cohésion, de découverte militaire, mémorielles ou encore un camp de cinq jours en immersion durant les vacances d’avril. Les cadets en ont jusqu’à juin prochain, et sont encadrés par les réservistes opérationnels du 1er REG, qui est le seul régiment de la Légion étrangère à porter un centre de cadets de la défense. « Nous avons fait le choix de nous impliquer davantage avec l’Éducation nationale au profit de notre belle jeunesse », expliquera le colonel Antoine Fleuret, chef de corps du 1er REG.

Le promotion, mixte, compte cette année 11 filles et 19 garçons. Toutes et tous ont un point commun, rappelé et souligné par le colonel Fleuret, leur engagement. « Votre présence ici témoigne de votre volonté de découvrir et d’apprendre, leur lancera-t-il. Je tiens à saluer votre engagement, mais de grâce, ne faits pas les choses à moitié. » Le ton est donné : si les cadets ne sont pas des soldats, ils auront affaire à une année « rude et exigeante », selon les mots du colonel.

Le colonel Fleuret, chef de corps du 1er REG, passe en revue les cadets de la défense (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un colonel qui enjoindra également les cadets à « penser collectif », valeur première de l’armée. Iulia Suc leur rappellera ensuite qu’ils allaient incarner « les valeurs de fraternité, de solidarité et d’entraide. » D’ailleurs, ils les ont d’ores et déjà démontré, ces valeurs, en organisant en décembre dernier une collecte de produits festifs pour les militaires projetés en opérations intérieures et extérieures pendant les fêtes, ou en participant à l’entretien du carré Légion du cimetière d’Orange (Vaucluse). Car même si le contexte sanitaire n’a pas permis de mener à bien toutes les actions, les cadets ont tout de même pu en réaliser certaines depuis la rentrée scolaire.

« C’est un peu une grande famille »

Plus récemment, « nous avons fait le parcours du combattant de la Légion, il y avait une ambiance de camaraderie, c’était très agréable », présente Carla, 17 ans, élève du lycée Jean-Vilar de Villeneuve. Si elle a choisi de s’engager au sein des cadets, c’est parce que « l’armée (l)’a toujours attirée, les activités sont sympathiques et on rencontre tous ceux qui s’engagent pour l’armée. » Sa camarade Loane, même âge et même lycée, apprécie dans l’armée « la camaraderie, c’est un peu une grande famille, et on bouge ! Moi qui suis sportive, je veux être à l’extérieur, pas derrière un bureau. »

Les deux lycéennes ne viennent pas de familles de militaires, et Carla pense devenir réserviste. D’autres, comme Nathanaël, 17 ans, élève au lycée Pasteur de la Grand’Combe, sont là parce qu’ils comptent faire carrière dans l’armée. « J’ai un père militaire, qui m’a inculqué les valeurs de discipline, ça m’a toujours plu », déroule cet adolescent très sportif. Pour lui, les cadets sont « une préparation à l’armée, pour découvrir ce que c’est réellement. »

Les officiels et les parents des cadets étaient là pour l'occasion (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Et ça lui plaît : déjà cadet l’année dernière, il a cette année été promu chef d’un des trois groupes de dix cadets. Nathanaël partira faire une préparation militaire le mois prochain, et compte intégrer l’année prochaine, après son baccalauréat, l’École nationale des sous-officiers d’active, à Saint-Maixent-l’École (Deux-Sèvres).

En attendant, comme le colonel Fleuret l’a lancé aux cadets : « merci encore pour votre engagement, bon courage et haut les coeurs ! »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

(*) les lycées publics Jean-Vilar (Villeneuve) et Albert-Einstein (Bagnols) et les lycées privés Sainte-Marie (Bagnols) et Louis-Pasteur (La Grand’Combe).

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité