ActualitésSociété

UZÈS « Chez Amande & co » on distribue des repas chaque semaine pour maintenir le lien dans le quartier

Rachida Boulaziz, présidente du café citoyen "Chez Amande & co", Solange Rouqueirol, vice-présidente, et Aline Da Silva, médiatrice de quartier, préparent chaque semaine 45 repas pour les habitants du quartier et au-delà. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le café citoyen "Amande & co" est redevenu "restaurant d'un jour". Une opération phare de solidarité initiée pendant le premier confinement, au sein des Amandiers, quartier prioritaire de la Ville, pour maintenir le lien entre les habitants malgré la fermeture forcé de l'établissement associatif.

Une fois par semaine, Aline Da Silva, médiatrice de quartier pour la CCPU, et deux bénévoles du café citoyen, Solange Rouqueirol (vice-présidente) et Rachida Boulaziz (présidente), confectionnent des repas pour les habitants du quartier. Depuis décembre dernier, ce sont 45 repas qui sont distribués en drive chaque jeudi à l'entrée du café. À 5€ minimum pour chaque portion (entrée, plat, dessert). "On offre quand même deux à quatre repas par semaine aux gens veufs ou aux plus isolés", précise Aline Da Silva.

Cette somme va permettre d'acheter à chaque fois les produits pour la semaine. Montant complété par les subventions de l'État, du Département et de la communauté de communes Pays d'Uzès. Les habitants qui souhaitent réserver un repas peuvent téléphoner au 04 66 03 09 00 ou contacter "Chez Amande & co" par Facebook du vendredi au mardi soir. Pour jeudi prochain, c'est tartiflette pour les amateurs de bonnes recettes hivernales qui tiennent au corps.

Les habitants qui souhaitent réserver un repas peuvent téléphoner au 04 66 03 09 00 ou contacter "Chez Amande & co" via Facebook du vendredi au mardi soir. (photo CCPU)

Les petites mains s'affairent la veille et le matin de la distribution pour préparer les menus équilibrés, au maximum avec des produits bio et locaux. Toute la viande est halal. Cette opération "Restaurant d'un jour" est aussi l'occasion pour les habitants de briser la solitude : "Ça nous permet de vivre ce couvre-feu plus cool. On voit du monde, on parle de tout, de rien...", raconte Aline Da Silva. La démarche rencontre beaucoup de succès et attire même des personnes d'autres quartiers d'Uzès.

Cette action s'inscrit aussi dans le cadre de la labellisation "Espace de vie sociale" accordée par la CAF, acquise le 1er janvier dernier. Un label obtenu grâce "à la qualité du travail accompli auprès des habitants", salue Patrick Méjan, conseiller communautaire délégué à la "Politique de la ville". Toujours dans le but d'améliorer le cadre de vie des riverains, une aire de street work out a été créée au sein des Amandiers pour inciter les jeunes à faire du sport en plein air. La CCPU travaille aussi avec les services techniques pour inaugurer un nouveau city stade.

Cette opération "Restaurant d'un jour" est financée par le prix des repas mais aussi par des subventions de l'État, du Département et de la CCPU. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Au café citoyen "Chez Amande & co", on se languit de la reprise des activités : yoga, couture, soutien scolaire, gym... Mais l'intervention télévisée du président de la République attendue ce mercredi soir n'augure rien de très encourageant... Alors, pour l'instant, on s'adapte au contexte et on allège au maximum le quotidien dans le besoin. Entre le premier et le deuxième confinements, plus de 1 800 attestations avaient été distribuées par les bénévoles de "Chez Amande & co".

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité