A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU SOIR Nîmes Olympique : Après l’exploit, la confirmation ?

Double passeur et double buteur contre l'OM, Alakouch et Eliasson seront-ils aussi performant contre Angers ? (Photo Anthony Maurin).

Deux semaines après avoir réussi l'exploit de s'imposer 2-1 au stade Vélodrome, Nîmes Olympique (20e, 15 pts) se déplace à Angers (10e, 30 pts) ce dimanche à 15h pour le compte de la 22e journée de Ligue 1. De nouveau en déplacement, les Crocos vont-ils confirmer le succès acquis dans la cité phocéenne ?

C'est anecdotique mais mercredi soir Nîmes Olympique est repassé lanterne rouge de Ligue 1 après le succès de Lorient face à Dijon (3-2). Les trois formations sont désormais ex aequo en nombre de points (15) à la lutte pour une place de barragiste. Et avant de retrouver ces adversaires pour des matches couperet, les Crocos ont trois rencontres à disputer en une semaine face à trois clubs du Top 10 du championnat : Angers et le PSG à l'extérieur (mercredi à 21h) ainsi que Monaco, à domicile (dimanche prochain à 15h).

"On se fixe un objectif de prendre au moins quatre points voire six", confie Zinedine Ferhat qui aurait aimé enchaîner face aux Merlus, match reporté au mercredi 24 février (19h), après la victoire en terre olympienne. Un exploit réalisé au Vélodrome qui a mis fin à une série de huit matchs sans victoire. Trois points pour maintenir le suspense qui ne doivent pas rester le coup d'un soir. Il faut désormais confirmer à l'extérieur, où Nîmes prend beaucoup plus de points (11 contre 4 aux Costières).

"C'était une faute professionnelle de notre part"

"On se sent beaucoup plus compétitif, on aborde les matchs avec moins d'interrogation", assure le coach Jérôme Arpinon qui espère accrocher cette équipe d'Angers qui surfe sur une série de trois défaites consécutives. Des revers face à des clubs phares (PSG, Monaco et Bordeaux) après avoir battu l'OM (2-1) et s'être imposé sur le terrain de Lille (2-1). Les Nîmois ont eu quinze jours pour préparer cette confrontation et ont été rassurés sur le plan financier dans ce contexte de crise sanitaire ajouté au départ de Mediapro concernant les droits télés.

Depuis le match de Lille, l'équipe affiche un autre visage pour Zinedine Ferhat (Photo Anthony Maurin).

"Le président est venu dire aux joueurs qu'il n'y aurait pas de baisse de salaires et qu'ils seraient payés jusqu’à la fin de l’année. Cela les met bien psychologiquement", avoue l'entraîneur gardois. Tous les feux semblent donc au vert pour tenter d'effacer la claque (5-1) reçue au match aller, le 8 novembre dernier, où le SCO signait sa plus large victoire en Ligue 1 au 21e siècle avec celle face à Lorient sur le même score en mars 2016. "Ce match nous a fait du mal, c'était une faute professionnelle de notre part. J’espère que l’on va se rattraper", assume l'ancien havrais qui voit son équipe afficher un autre visage depuis le match face à Lille.

Le même onze qu'à Marseille ?

Jérôme Apirnon a également fait référence à ce large revers dans la semaine. Ce dernier peut compter sur ses principaux atouts pour aborder cette semaine importante. "Quand tu récupères des joueurs importants comme Briançon, Meling et Cubas sur le terrain, ça me donne plus de confiance", avoue Ferhat. Faute de recrues offensives durant le mercato, le même onze vainqueur à Marseille devrait être reconduit au stade Raymond-Kopa. Briançon et Deaux occuperont l'axe de la défense en l'absence de Landre et Martinez.

Ueda, la seule arrivée de cet hiver, n'est pas encore qualifié. Il a inscrit un but ce samedi en match amical avec la réserve contre Nice où Buades, Chadli et Aribi, ont également eu du temps de jeu. L'attaquant algérien sort du groupe au profit de Duljevic de retour après une blessure au mollet. Au milieu, Sarr et Valerio sont en phase de reprise. Côté angevin, Stéphane Moulin est privé de son meilleur réalisateur, Bahoken (5 buts), auteur d'un doublé au match aller. Voilà déjà un signe d'espoir pour la pire défense de l'élite.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Reynet, Nazih - Burner, Alakouch, Briançon, Miguel, Paquiez, Meling - Deaux, Ahlinvi, Fomba, Cubas - Ripart, Eliasson, Ferhat, Roux, Koné, Duljevic, Majouga, Benrahou. 

Le onze probable : Reynet - Alakouch, Briançon (cap.), Deaux, Meling - Ripart, Cubas, Fomba - Ferhat, Koné, Eliasson. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité