ActualitésPolitique

BAGNOLS/CÈZE La France insoumise s’active pour les présidentielles 2022

Geneviève Sabathé de Bagnols Insoumise. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Geneviève Sabathé de "Bagnols insoumise". (Marie Meunier / Objectif Gard)

Si vous allez ce mercredi matin sur le marché bagnolais, vous croiserez peut-être les militants bagnolais de La France insoumise. En vue des élections présidentielles 2022, ils s'activent  derrière leur candidat, Jean-Luc Mélenchon. 

Et aussi pour parler du premier "cahier de l'avenir en commun" du parti. Première thématique abordée pour bien mettre dans le bain : la VIe République. Rien que ça. "Il y a un manque d'expression électorale. Les gens s'abstiennent, il faut se poser des questions", affirme Geneviève Sabathé, militante du groupe "Bagnols insoumise".

Dans ce livret qui se veut "pédagogique", il est expliqué ce qu'est la Constitution et la constituante. Il y a même un questionnaire à remplir et à renvoyer à LFI pour faire ses remarques. Si vous avez envie d'en prendre connaissance, vous pourrez l'acheter pour 2€ à la librairie Occitane à Bagnols. Sinon, rendez-vous sur Internet où il est en accès gratuit.

À côté de ça, les insoumis préparent aussi les échéances régionales et départementales. Des discussions sont en cours avec les écolos pour savoir s'ils se rallient à la coalition de la présidente socialiste de la Région, Carole Delga. Pour les départementales, rien n'est encore tranché selon Geneviève Sabathé : "Soit on décide de soutenir des candidats dans les cantons gagnables, soit on met des candidats partout." A priori, la militante partirait en tête pour Bagnols. Les discussions étant à l'arrêt avec les socialistes et aucun contact n'ayant été noué avec les communistes. "On n'est pas fermé à la discussion mais il faut se mettre d'accord sur l'essentiel du programme", conclut Geneviève Sabathé.

Marie Meunier

Articles similaires

Un commentaire

  1. Elle avait bien dit qu’elle arrêterait la politique. Finalement elle est comme les autres, comme ceux qu’elles critiquent. Et la VIe République, tout le monde s’en balance. Les électeurs ont d’autres priorités que celle d’une bobo. Qu’elle reste avec son communautariste, celui qui chante après Louis XVI, La République c’est moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité