A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports GardUSAM

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce mercredi 10 février

L'ancien entraîneur Jérôme Arpinon (à gauche) avec le président Rani Assaf (Photo Anthony Maurin)

Retrouvez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos !

Nîmes Olympique

Arpinon paie la note. Un entraîneur de football n’est jamais autant en danger que lorsqu’il est confirmé par son président. Jérôme Arpinon, l’ex-coach du Nîmes Olympique en a fait l’amère expérience récemment. Le 16 janvier dernier, les Crocodiles créaient la surprise en s’imposant à Marseille (2-1). Quelques jours plus tard, Rani Assaf faisait ouvrir un restaurant nîmois pour y déjeuner avec son entraîneur et y déguster des huîtres. Entre la poire et le dessert, le patron du NO confirmait sa confiance au coach. Ce dernier rassuré, paie l’addition pour les deux et quitte le lieu soulagé. La suite, on la connaît et le 5 février, Jérôme Arpinon est mis à pied à titre conservatoire. Cela veut dire que l’employeur va invoquer une faute grave ou lourde (qui rend impossible le maintien du salarié dans l’entreprise) dans une procédure de licenciement. Il est important de noter que les résultats sportifs ne peuvent, en aucun cas, être juridiquement considérés comme une faute. Reste à savoir ce que reproche le président nîmois à son ancien entraîneur et quels que soient les motifs, ils devront être sérieusement étayés. Car les raisons doivent être matériellement vérifiables par le juge prud'homal qui apprécie ainsi si la sanction extrême du licenciement est adaptée aux griefs reprochés au salarié. L'affaire est loin d'être réglée.

Amjhad Nazih fête sa première apparition sous le maillot nîmois (Photo Anthony Maurin)

Guessoum et Buades titulaires. Depuis 17h, les Crocos disputent leur qualification pour les 16e de finale de la Coupe de France face à Nice, au stade des Costières. Pascal Plancque a procédé à un véritable turnover pour cette rencontre où l'on ne retrouve aucun des titulaires alignés lors de la défaite face à Monaco (4-3). Nazih et Ueda fêtent leur première apparition sous le maillot nîmois, Guessoum et Buades débutent également. C'est le duo Duljevic-Roux qui anime le front de l'attaque. Résumé à suivre sur Objectif Gard autour de 19h.

Le onze de départ nîmois : Nazih - Burner, Guessoum, Ueda, Paquiez - Ahlinvi, Fomba - Buades, Duljevic, Eliasson - Roux. 

Blaquart participe à un audit sur le centre de formation de Dijon (photo Anthony Maurin)

Blaquart à Dijon. Son nom avait déjà été évoqué pour remplacer Stéphane Jobard l’entraîneur dijonnais en novembre 2020. Cette fois Bernard Blaquart est bien au DFCO mais pas pour diriger l’équipe première (actuellement 19e de L1 et qui reçoit Nîmes Olympique, lanterne rouge). Comme le révèle nos confrères de France Bleu Bourgogne, l’ancien coach du Nîmes Olympique participe à un audit lancé au niveau du centre de formation de Dijon. Cela fait plusieurs mois que l'avant-dernier de l'élite s’intéresse aux compétences de celui qui a fait remonter Nîmes en L1, puisqu’au printemps 2019 Bernard Blaquart avait déjà été sondé par le club Bourguignon. S’il est encore en Côte d’Or, il pourra peut-être assister au match Dijon – Nîmes de dimanche à 15h.

USAM

Julien Rebichon et Franck Maurice en conférence de presse hier soir (Photo Corentin Corger)

"Bucarest le tournant." Contrairement au championnat, entraîneur et capitaine doivent passer en conférence de presse après les matches de Coupe d'Europe. Les deux hommes se sont donc exprimés hier soir après le succès nîmois 25-20 face au Tatran Presov. "On aurait pu se rendre le match plus facile, il y a certaines choses que l’on aurait pu largement mieux faire notamment dans les duels avec les gardiens. On a été plutôt pas mal en défense même si on aurait pu être plus incisif en attaque", a commenté le coach Franck Maurice. Avec ce quatrième succès en six rencontres, Nîmes est quasiment assuré de se qualifier pour les huitièmes de finale à quatre journées du terme. "Je suis vraiment nul en maths sinon je n’aurais pas fait entraîneur. Bucarest sera vraiment le tournant pour obtenir la qualification et on sera la place contre Kristianstad", complète-t-il. Dupuy et Salou ont repris l'entraînement collectif ce mercredi. Ils pourraient être de retour contre Chambéry vendredi, tout comme Guigou.

Tennis

Bonzi en Afrique du Sud. Pas qualifié pour l’Open d’Australie qui se déroule en ce moment à Melbourne, Benjamin Bonzi est en lice au Challenger de Potchefstroom en Afrique du Sud. Fort de ses bons résultats actuels, le tennisman Anduzien est tête de série numéro 2 du tableau et vient de gagner ses deux premiers matches. Ce matin, le Gardois, 137e joueur mondial, a malgré tout dû batailler pour venir à bout de l’Équatorien Roberto Quiroz, 253e à l’ATP, en trois manches 3/6 6/4 6/3. Benjamin Bonzi disputera un quart de finale piège ce jeudi contre le Bosnien Mirza Basic, ancien solide joueur du top 100 redescendu au-delà de la 300e place mondiale après deux années difficiles.

Kayak

L'équipe de France olympique est au Grau-du-Roi. Cinq entraîneurs et 26 athlètes de l'équipe de France olympique kayak sont arrivés dimanche soir à la base nautique intercommunale du Grau-du-Roi. Ils resteront jusqu'au 19 février pour un stage de préparation avant les Jeux Olympiques de Tokyo, cet été. "C'est une première pour nous. Ils sont ici car les stages à l'étranger sont difficilement organisables avec la situation sanitaire, explique Nicolas Lambert, coach à la base nautique intercommunale. Notre objectif est de leur offrir les meilleures conditions d'entraînement possibles afin de ne plus être un choix par défaut dans les années à venir."

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité