A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Le match vu de Dijon : l’effet Linarès est retombé

Face aux Dijonnais,  les Nîmois peuvent s'attendre à un match engagé. (Photo Anthony Maurin).

Ce dimanche à 15 heures, le Nîmes Olympique se déplace au stade Gaston-Gérard pour affronter Dijon dans le cadre de la 25e journée de Ligue 1. À la veille de ce match crucial pour les Crocos, Objectif Gard présente les forces en présence au sein du club Bourguignon. 

Depuis son succès aux Costières fin décembre, Dijon n'a plus gagné. "Il faut dire que le calendrier du mois de janvier était très compliqué, souligne le journaliste de France Bleu Bourgogne Adrien Beria. Il y a eu quelques prestations encourageantes mais la défaite à la dernière minute contre Lorient (3-2) alors que les Dijonnais menaient au score a mis un sacré coup d'arrêt." 

Dès lors, le club bourguignon a subi deux courts revers contre Lille et Lyon, et s'est à nouveau incliné contre Montpellier (4-2) après avoir viré devant à la mi-temps. "L'état d'esprit au sein du groupe reste très bon mais l'efficacité offensive est en berne (Dijon n'a marqué qu'à 17 reprises en championnat, ndlr), pointe Adrien Beria. Baldé, qui évolue normalement ailier mais qui a été repositionné en 9, se démène sur le front de l'attaque mais il est rarement mis en situation favorable. Il arrive malgré tout à se créer des occasions mais pèche dans la finition." 

Peu de valeurs sûres dans l'effectif

Et même quand Dijon marque des buts, comme contre Lorient ou Montpellier, l'équipe recule et ne parvient pas à conserver le score. Preuve de cette fébrilité, Racioppi, pourtant impeccable depuis qu'il a gagné ses gallons de titulaire dans les buts, s'est rendu coupable d'une terrible faute de main à la dernière minute contre les Merlus. "C'est malgré tout le meilleur dijonnais cette saison, estime Julien Parisot, administrateur de la page Facebook de supporters Le Dijon Show, qui analyse sur les réseaux sociaux les performances bourguignonnes. Nous abordions l'année 2021 très optimistes car il y avait un vrai mieux depuis la prise de commande du coach David Linarès." 

"Mais le soufflet est retombé, poursuit-il. Il n'arrive pas à trouver la bonne formule tactique. Le problème est criant au milieu de terrain. Même s'il tient la route Ndong n'a pas le même rendement que l'an dernier et Diop, arrivé de Lyon où il a pourtant disputé la Ligue des Champions, n'y arrive pas du tout." Résultat, le DFCO ne compte que deux petits succès en championnat cette saison. Aucun à Gaston-Gérard, un stade où il était souvent impérial les saisons précédentes. Pour les Dijonnais comme pour les Nîmois, ce choc entre derniers a des allures de match de la dernière chance. Malheur au vaincu.

Boris Boutet

Le joueur à suivre : Mounir Chouiar

Grand espoir du club, Mounir Chouiar était très convoité cet été. "Il est finalement resté mais il n'était pas vraiment dans son assiette tout au long de la première partie de saison, explique Adrien Beria. Il n'est parti non plus au mercato hivernal et commence à revenir depuis quelques matches. Il a gardé ses qualités techniques et fait à nouveau les efforts défensifs. Il combine très bien avec le meneur de jeu Celina." Alors que le DFCO a recruté l'avant-centre de Fulham Aboubakar Kamara, Mounir Chouiar pourrait être son principal renfort pour la 2e partie de saison.

Le 11 probable : Racioppi - Boey (Chafik), Ecuele Manga, Coulibaly, Ngonda (ou Chala)- Ndong, Lautoa - Dina Ebimbe, Celina, Chouiar - Baldé.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité