A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocodiles décrochent la victoire de l’espoir

Meling-Eliasson, un duo qui fonctionne (Photo Anthony Maurin).
Ripart a marque le premier but (Photo Anthony Maurin).

Les Crocodiles ont remporté le choc des mal classés en s’imposant à Dijon 2-0. Avec cette victoire, les Nîmois remontent à la 19e place et ils peuvent encore espérer un maintien en L1.

La parenthèse, pas vraiment enchantée de la coupe de France, n’ayant rien donné de positif, Pascal Plancque avait décidé, pour affronter Dijon, de reconduire les onze titulaires de la semaine dernière face à Monaco (défaite 3-4, aux Costières). Dans ce match de la peur, entre les deux derniers de Ligue 1, ce sont les Nîmois qui débutaient le mieux.

Les Crocodiles s’installaient dans le camp bourguignon, et bien lancé par Deaux, Koné se présentait face au gardien dijonnais, qui gagnait son duel. Pas de regret toutefois car l’attaquant gardois était signalé en position de hors-jeu (3e). Les coéquipiers de Briançon jouaient dans un premier temps très haut, ce qui a gêné les joueurs locaux.

Pas d'occasion nîmoise en première période

Mais cela n'a duré qu’un temps car Dijon décidait aussi de jouer son jeu et sur une tentative de Boey, Reynet devait s’y reprendre à deux fois (13e).  La température glaciale et l’état de la pelouse n’étaient pas propices au beau jeu. Reynet glissait sur un dégagement, le ballon revenait à Baldé et il a fallu que le gardien de but repousse in extrémis le danger avec ses pieds (18e).

La rencontre devient plus compliquée pour les Crocodiles, qui s’appliquent pourtant pour remonter le ballon proprement, mais sans pouvoir se procurer la moindre occasion. À contrario et sans être irrésistibles, les joueurs locaux inquiétaient parfois l’arrière garde nîmoise.

Reynet sauve Nîmes

C’était le cas quand Celina trouvait Baldé dans la surface de réparation gardoise, mais la bonne défense d’Alakouch empêchait le Dijonnais d’ajuster correctement son tir (36e). La menace se précisait avant la pause à deux reprises. Lorsque sur un centre venu de la gauche, Baldé plaçait une tête au-dessus de la transversale de Reynet (42e). La seconde sur une frappe de Chouiar qui passait à côté de la lucarne nîmoise (43e).

Si le niveau de la première période reflétait bien le classement des deux équipes, la seconde n’était pas meilleure. Mais cette fois, les Crocodiles montraient le bout de leur museau. Benrahou voyait le bel appel de Ferhat mais ce dernier tirait malheureusement sur le gardien dijonnais (49e). Puis sur un centre de Meling, c’est Deaux qui tentait une tête et Racioppi devait s’y prendre à deux fois pour capter le cuir (57e).

Ripart et Eliasson marquent en fin de match

La rencontre était à deux doigts de basculer à la faveur du DFCO quand Celina, parti en contre-attaque se retrouvait en position de marquer et il fallait une parade exceptionnelle de Reynet pour miraculeusement sauver le camps nîmois (69e). Pascal Plancque faisait sortir Koné, pas dans un grand jour, pour faire entrer Eliasson et positionner Ripart en attaque.

L’effet a été immédiat avec un bon centre de Deaux repris au premier poteau par Rippart qui ouvrait le score (0-1, 75e). Nîmes était devant et il fallait tenir. Les assauts désordonnés des Dijonnais ne donnaient rien. Le NO se mettait définitivement à l’abri quand Meling offrait sur un plateau le second but à Eliasson (0-2, 87e). Nîmes s'impose dans le match des mal classés et peu encore espérer se maintenir en L1.

25e journée de Ligue 1. DIJON FOOTBALL CLUB CÔTE D’OR – NÎMES OLYMPIQUE 0-2

Stade : Gaston-Gérard. Mi-temps : 0-0. Rencontre disputée à huis-clos. Arbitre : M. Petit. Buts : Ripart (76e) et Eliasson (87e). Avertissements à Dijon : Chouiar (50e), Lautoa (61e) et Sammaritano (80e). Avertissement à Nîmes : Ferhat (42e). Expulsion à Dijon : Sammaritano (90e)

Dijon : Racioppi – Boey, Eculele-Manga, Coulibaly, NGonda – Ndong, Lautoa – Baldé, Celine, Chouiar (Konaté (77e) – Kamara (Dina, 63e). Remplaçants non utilisés : Allagbé, Chala, Panzo, Marié, Diop, Sammaritano, Dobre et Konaté. Entraîneurs : David Linares.

Nîmes : Reynet – Alakouch, Briançon (cap), Miguel (Guessoum, 44e) Meling – Cubas – Benrahou (Fomba, 88e), Deaux, Ripart, Ferhat – Koné (Eliasson, 73e). Remplaçants non utilisés : Nazih, Ueda, Burner, Duljevic, Ahlinvi et Aribi. Entraîneur : Pascal Plancque.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité