A la uneActualitésSociété

FAIT DU SOIR La Banque alimentaire en quête d’un avenir meilleur

Les équipes de la BA 30 (Photo Anthony Maurin).
De gauche à droite Joseph, l'actuel président de la Banque alimentaire, Didier Lauga, le préfet du Gard, et Jean-Luc Benoît, ancien président de la BA 30 (Photo Anthony Maurin).

La Banque alimentaire du Gard est une structure essentielle dans la prise en charge des Gardois les plus humbles et les plus démunis. 

" C'est déjà extraordinaire de venir nous voir ! Nous sommes sur le pont avec la peur au ventre depuis un an. Nous sommes venus travailler, nous rentrions chez nous sans savoir si nous allons contaminer nos familles... " entame Joseph Pronesti, le nouveau président gardois de la Banque alimentaire. Et pour cause, cette visite est celle de Didier Lauga, le préfet du Gard.

" Si vous n'êtes plus là, c'est une vraie catastrophe humanitaire. Je suis bientôt à la retraite et je vais quitter mes fonctions très prochainement, lui répond ce dernier. Vous m'offrez un gilet orange à mon nom, je vais vous aider car il ne faut pas perdre de vue la solidarité, le travail que vous faites et important. Votre mission est une mission essentielle de service public, surtout dans un département aussi pauvre que le Gard ! "

Les équipes de la Banque alimentaire du Gard (Photo Anthony Maurin).

Le préfet ira certainement donner un coup de main plus tard mais avant de partir à la retraite il va tenter de faire avancer quelques épineux dossiers. " Je sais qu'il y a des problèmes de locaux... ", évoque le préfet. Et les problèmes sont lourds. Reprenons l'historique... Créée en 1991, la Banque alimentaire est articulée autour de quatre salariés, de quatre services civiques et de 132 bénévoles.

Dehors, les colis partent (Photo Anthony Maurin).

Chaque année, elle distribue l'équivalent de 266 000 repas par an et aide la bagatelle de 28 631 personnes à l'année. Grosso modo, la Banque alimentaire gère cinq tonnes de denrées par jour soit environ 10 000 repas quotidiens. Pour exemple, la collecte 2020 réalisée par la Banque alimentaire représente 140 tonnes ce qui représente 280 000 repas. L'effet covid s'est fait ressentir et la générosité qui va avec aussi. En tout, la Banque alimentaire s'occupe de 1 400 tonnes de marchandise par an !

La nouvelle partie de l'entrepôt du marché gare en location via Nîmes métropole (Photo Anthony Maurin).

Pour assurer une telle gestion, il faut de la place, beaucoup de place ! " Nous avons acheté en 2003 les 600 m² sur lesquels nous sommes au Marché gare. Nous louons à Nîmes métropole un bâtiment annexe de 300 m² 19 000 euros par an mais nous sommes déjà à l'étroit et où nous avons eu des problèmes avec le sol. Nous louons à la ville de Nîmes un autre local de près de 300 m² mais cela ne suffit pas encore ", explique Joseph Pronesti qui aimerait plus d'espace pour un meilleur service auprès des 80 partenaires de la BA 30.

Le premier hangar acheté en 2003 (Photo Anthony Maurin).

Pour le préfet Lauga, " c'est assez rare mais cela nous arrive dans le Gard... Nous sommes au bout des surfaces disponibles en foncier. Nous raclons les fonds de tiroirs et les surfaces restantes valent de l'or mais je vais vous aider. Il faut vous trouver des locaux supplémentaires et je rencontre le président de Nîmes métropole pour parler des finances tout à l'heure donc nous parlerons aussi de vous ! "

Le préfet Didier Lauga prêt à venir filer un coup de main (Photo Anthony Maurin).

À court terme, la Banque alimentaire devra quitter son actuel local car l'agglo va réhabiliter la totalité du Marché gare. " Nous pourrions racheter la moitié des locaux de Promocash (NDLR, 3 000m²) pour rester sur la zone qui est très pratique pour nous comme pour les associations qui nous aident, ajoute le président Pronesti. Nous devrons partir d'ici deux ans car les travaux vont démarrer. Nous voulons trouver un accord sans rien entraver. "  À 1 000 euros le m² et pour une surface voulue de 1 500 m², la somme à débourser est énorme. " Nous pouvons vendre notre local actuel pour 500 000 euros et nous pouvons contracter un crédit de 450 000 euros mais il manque de l'argent car il nous faudrait entre 1,5 et 2 millions d'euros ! "

(Photo Anthony Maurin).

Une solution, onéreuse certainement, pourrait être la casse auto qui est située à l'aérodrome de Courbessac. 1,2 hectare qui satisferaient la Banque alimentaire bien sûr mais aussi le Secours populaire qui se lance dans les mêmes démarches de changement de locaux.

La Banque alimentaire pourrait aussi fractionner ses besoins. Sur un projet décennal, la structure aimerait également avoir un autre point de distribution sur le territoire gardois afin d'être au plus proche de la population. On pourrait imaginer 1 000 m² sur Nîmes et 500 à Bagnols/Cèze, Alès ou ailleurs. " L'aide alimentaire en zone rurale est aussi très importante ! ", confie le président Pronesti qui imagine une application Banque alimentaire dans les trois années à venir.

Les équipes de la BA 30 (Photo Anthony Maurin).

La Banque alimentaire a besoin de vous... Pour l'aider, contactez directement les équipes gardoises au 04.66.29.56.42 du lundi au vendredi de 7h30 à 13h30 ou par mail sur ba300@banquealimentaire.org. Vous pouvez aussi vous inscrire sur la réserve civique. Mais les besoins les plus importants sont les produits d'hygiènes (y compris féminine) et les couches. Si vous voulez faire un don de chambre froide positive ou négative, il sera sans aucun doute le bienvenu !

(Photo Anthony Maurin).
celles et ceux qui aident sans être mis en lumière... (Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité