A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE On dit merci qui ? Merci la barre, la VAR et Ripart !

Comme souvent, Meling a tenté d'apporter son soutien offensivement mais il n'a pas été souvent sollicité (Photo Anthony Maurin)

Largement dominé dans cette rencontre avec notamment deux frappes lorientaises repoussées par les montants de Reynet, Nîmes doit son salut à un penalty obtenu à la 88e grâce à la VAR et transformé par Ripart (1-0). Peu importe la manière, le plus important a été fait : remporter les trois points pour des Crocos qui sortent de la zone rouge et remontent à la 17e place de Ligue 1. 

"Attendez-vous à un combat les gars ! Peu importe le scénario on donne tout, faut avoir confiance." Le message de Renaud Ripart, capitaine d'un soir en l'absence d'Anthony Briançon, envers ses coéquipiers est clair au moment de sortir pour l'échauffement. L'occasion est belle pour le relégable de sortir de cette zone rouge en cas de succès. Faute à de multiples blessés, Guessoum rejoint Miguel pour former l'axe de la défense. Benrahou accompagne Fomba et Ripart au milieu, Eliasson remplace Ferhat, suspendu, en attaque.

Après avoir réussi à trouver une équipe type, Pascal Plancque doit donc bricoler. L'entame de match est équilibrée. Malgré les intentions positives des Crocos, ce sont les Merlus qui se créent les premières occasions par l'intermédiaire de Laurienté, ça ne s'invente pas, plutôt dynamique dans ce début de partie. Son tir en angle fermé est repoussé par Reynet (6e) puis sa frappe au ras du sol frôle le poteau après une combinaison avec Moffi (12e).

Reynet sauvé par ses montants

"Plus près !", insiste le coach nîmois auprès de ses joueurs pour venir presser le porteur du ballon. Jaloux, les Nîmois obtiennent aussi deux opportunités grâce à Duljevic. Lancé involontairement par Monconduit, le Bosnien est stoppé in extremis par le tacle de Gravillon (23e). Dans la foulée, l'ailier gauche enroule sans contrôle du droit mais le cuir passe juste au-dessus des cages de Dreyer (26e). Les locaux ne parviennent à faire perdurer ce temps fort et la fin de cette première période est peu animée.

Moussa Koné a été inexistant ce soir (Photo Anthony Maurin)

La seule émotion vient du pied droit de Laporte qui de plus de 30 mètres arme une frappe aussi pure qu'inattendue, le ballon vient s'écraser sur l'angle du but gardois (31e). Totalement supris, Reynet peut remercier sa barre transversale. C'est sur ce genre d'action que l'on voit qu'en ce moment, la réussite a changé de camp et que les Nîmois ont actuellement plus de chance. Ces derniers ont eu très chaud. Les ultimes minutes de ce premier acte sont laborieuses avec un manque de justesse technique de part et d'autre.

Au retour des vestiaires, la partie redémarre sur une faible allure. Si le bloc est compact défensivement, en attaque les Nîmois manquent de vitesse dans l'exécution des actions et ne parviennent pas à prendre à défaut cette défense lorientaise. Le fort enjeu de cette rencontre, avec trois points cruciaux pour le maintien au bout de ce duel, bloque certainement la prise de risques. Lorient remet du rythme dans les débats avec une tête de Moffi, déviée par Miguel, qui termine sur le poteau (58e). C'est la deuxième fois que Reynet est sauvé ce soir par un montant.

Le hold-up des Nîmois

La joie de Ripart après avoir transformé le penalty de la gagne ! (Photo Anthony Maurin)

Supérieurs, les Merlus accentuent leur domination. Quelques secondes plus tard, c'est Monconduit qui tente sa chance de loin mais sans cadrer (59e). Pris par la vitesse de Wissa, Guessoum est à la limite de concéder le penalty mais heureusement pour lui son tacle est juste à l'entrée de la surface (65e). Tout juste entré en jeu, Grbic fait chauffer les gants du dernier rempart gardois sur le coup franc qui suit (67e). À 20 minutes du terme, on se dit que l'objectif désormais est de conserver le point du nul. C'est certainement l'intention de Pascal Plancque qui décide de sortir Koné, inexistant ce soir, pour faire entrer Ahlinvi.

Conscient de sa mauvaise prestation, le Sénégalais a manifesté sa colère en tribune en jetant ses protège-tibias au sol. À court d'armes offensives, l'entraîneur gardois décide de faire entrer Ben Amar qui ne comptait jusqu'alors que 13 minutes de jeu pour deux apparitions en L1. Sur le corner suivant, Gravillon touche malencontreusement le ballon de la main mais celle-ci est décollée du corps. Le destin voulait vraiment que les Nîmois gagnent ce soir. Les arbitres vidéos alertent M. Miguelgorry qui va voir le ralenti et désigne le petit point blanc.

On dit merci qui ? Merci la VAR ! Ripart prend Dreyer à contre pied et transforme son quatrième penalty cette saison (88e, 1-0). Il inscrit par la même occasion son troisième but en trois matchs. Ce 24 février 2021, toutes les étoiles étaient alignées pour les Crocos qui signent un hold-up. Car aux points ce sont bien les Lorientais qui méritaient de gagner. Mais Ripart a mis KO les Merlus dans le dernier round. Pour la première fois depuis la 13e journée, le NO n'est plus relégable et remonte à la 17e place après 26 journées. Reste à prier que cette chance suive les Crocos encore pendant 12 matchs !

Corentin Corger

Match en retard de la 21e journée de Ligue 1. Stade des Costières. Rencontre jouée à huis-clos. NÎMES OLYMPIQUE 1–0 FC LORIENT (mi-temps : 0-0). Arbitre : M. Miguelgorry. But pour Nîmes : Ripart (88e s.p.). Avertissements à Nîmes : Guessoum (65e), Reynet (90e). Avertissements à Lorient : Moffi (38e), Boisgard (61e), Grbic (90e), Laporte (90e). 

Nîmes : Reynet - Burner, Guessoum, Miguel, Meling - Fomba, Ripart - Eliasson, Benrahou, Duljevic (Ben Amar, 84e) – Koné (Ahlinvi, 75e). Entraîneur : Pascal Plancque.

Lorient : Dreyer - Mendes, Gravillon, Laporte, Le Goff - Abergel, Monconduit, Boisgard - Laurienté, Moffi (Grbic, 66e), Wissa (Le Fée, 79e). Entraîneur : Christophe Pélissier.

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité