A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU SOIR Contre Nantes, le Nîmes Olympique vise le quatre à la suite

Contre Nantes, Nîmes peut sortir du brouillard. (Photo archives Anthony Maurin)

Ce dimanche à 15 heures, le Nîmes Olympique (17e, 24 points) reçoit le FC Nantes (18e, 23 points), au stade des Costières. Les Crocos, qui restent sur trois victoires consécutives, disposent d'une belle occasion de prendre leurs distances sur la zone des relégables. Pour cela, il faudra venir à bout de Canaris qui, eux aussi, reviennent bien. 

Il en a enfin pris la mesure. Après avoir mal géré toutes ses confrontations directes avec les concurrents au maintien sur la phase aller, le Nîmes Olympique version Plancque s'est montré solide face Dijon (0-2) et Lorient (1-0). Le nouveau coach des Crocos le sait, quand on se bat pour sa survie en Ligue 1, ces fameuses rencontres "à six points" se jouent surtout au mental. "Ce sont des matches fermés, heurtés où les équipes ont du mal à se lâcher, a-t-il résumé en conférence de presse. Lorsqu'on les gagne, il y a du soulagement. Mais ce sentiment est très fugace."

À peine le temps de savourer cette troisième victoire consécutive synonyme pour les Nîmois de sortie de la zone rouge, que les Canaris se présentent aux Costières avec l'ambition de les y faire replonger. Car comme Nîmes, Nantes est un mal classé qui va mieux. Après une traversée du désert longue de 95 jours sans victoire, les hommes d'Antoine Kombouaré, quatrième coach du club mariligérien cette saison, ont regagné à Angers (1-3) et enchaîné avec un match nul contre Marseille (1-1). "J'ai bien connu Antoine à Lens, c'est quelqu'un qui a du tempérament, a souligné Pascal Plancque. Il a un effectif de qualité et je ne doute pas qu'il parvienne à le remobiliser." 

Trois cadres de retour

Partisan de la stabilité, le technicien gardois devrait quant à lui faire confiance à un onze assez proche de celui qui a débuté contre Lorient. Parmi les cadres de retour, Ferhat retrouvera une place de titulaire pour composer l'attaque nîmoise aux côtés de Benrahou et de Koné, qui malgré des dernières prestations discrètes garde la confiance de son entraîneur. Cubas et Alakouch, préservés mercredi, sont aussi candidats à une place de titulaire. De quoi a priori reléguer à nouveau Duljevic, Eliasson et Burner sur le banc de touche.

Des jokers qu'il ne faudra pas sous estimer, surtout dans une période où les Crocos sont sollicités tous les trois jours. "Physiquement, on était moins bien que Lorient mais on a compensé par de la générosité, a illustré Pascal Plancque. On s'adapte, on n'a pas le choix. Psychologiquement, les trois victoires consécutives ont fait du bien, mais on est loin d'être tirés d'affaire." 

Replacé dans l'axe de la défense en l'absence de Briançon, Miguel a désormais le statut d'ancien au sein d'une équipe jeune. (Photo Anthony Maurin)

En attendant que Valério, Dias, Landre, voire Roux et Sarr reprennent du rythme avec l'équipe réserve qui dispute de temps à autres des matches amicaux, l'entraîneur nîmois misera donc sur un groupe relativement resserré contre Nantes. En ligne de mire : le quatre à la suite qui permettrait d'égaler la série de victoires réalisée par les hommes de Bernard Blaquart lors du mois de février 2020.

À leur escarcelle en plus de ces succès, les Crocos pourraient même ajouter un 4e clean sheet consécutif. Car preuve de son potentiel défensif, le Nîmes Olympique, qui est paradoxalement la pire défense de Ligue 1, a déjà gardé sa cage inviolée à six reprises en 26 journées. Le 9e bilan du championnat sur cette statistique.

"Le changement d'entraîneur a fait du bien"

Depuis deux matches, c'est la charnière Miguel-Guessoum, loin d'être attendue en début de saison, qui tient la baraque. "On n'est pas les plus grands mais on compense grâce à notre vitesse et notre sens de l'anticipation, souligne l'ancien défenseur tourangeau. Le changement d'entraîneur nous a fait du bien. Tout le monde s'est remis en question. Pascal Plancque nous a apporté de la fraîcheur et une autre vision." 

Cette fraîcheur justement, les Nîmois l'avaient un peu perdue ces derniers mois. Et son retour s'est aussi vu en tribune officielle mercredi. "Les joueurs absents ont été magnifiques, a apprécié le coach gardois. On compte sur eux pour nous pousser encore dimanche."  Histoire de prolonger encore un peu cette belle dynamique et s'offrir quatre points d'avance sur leur adversaire du jour.

Boris Boutet

Le groupe nîmois : Reynet, Nazih (g.) - Burner, Alakouch, Paquiez, Landre, Miguel, Guessoum, Ueda, Meling, Cubas, Fomba, Ahlinvi, Ripart, Eliasson, Ferhat, Benrahou, Koné, Duljevic, Roux.

Le 11 probable : Reynet - Alakouch, Guessoum, Miguel, Meling - Cubas - Benrahou, Fomba, Ripart (cap.), Ferhat - Koné.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité