Faits Divers

NÎMES Il vole les personnes âgées « parce que c’est plus simple »

Maître Annélie Deschamps. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Maître Annélie Deschamps. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ali, 56 printemps et 15 condamnations à son compteur, s’est retrouvé hier devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour deux vols et une escroquerie.

« Vous avez fait du vol et de l’escroquerie une spécialité », récapitule le juge nîmois Brice Barbier à la lecture du casier judiciaire du quinquagénaire. Dans le box des accusés, Ali est modeste, il minimise ses talents : « Oh, vous savez, je ne suis pas un grand voyou, je suis un petit voleur ». Qu'il se rassure, dans le vol - comme dans d’autres domaines - ce n’est pas la taille qui compte.

Il vient chercher du beurre et repart avec l'oseille

Le 9 octobre dernier, Ali pénètre dans un immeuble nîmois en suivant une dame qui porte ses courses. Lorsque celle-ci dépose ses sacs au sol, il parvient à lui piquer son portefeuille avant de prendre la fuite à toute berzingue. Deux semaines plus tard, rebelote. Cette fois, le quinquagénaire sonne au domicile d’une nîmoise de 87 ans et lui demande de la farine et du beurre pour soi-disant préparer un gâteau. Quand elle revient, son sac a disparu. Avec la carte bancaire trouvée dans le sac, Ali retire 300€.

« Vous avez déclaré aux enquêteurs que vous choisissiez les personnes âgées parce que c’est plus simple », lit le président. « Beh oui, il n’y a pas de risque que ces vieilles personnes m’attrapent ! », assume Ali. « Vous avez le bénéfice de la franchise », répond le magistrat. La procureure, Estelle Meyer, ne le félicite pas pour autant : « Il n’y a rien de noble à profiter de la faiblesse des personnes âgées », sermonne-t-elle avant de requérir un an de prison avec maintien en détention.

Pour la défense d’Ali, maître Annélie Deschamps évoque les efforts d’insertion de son client. Lui qui n’avait plus travaillé depuis quinze ans, qui a vécu trois ans dans la rue, vient de commencer une formation et a trouvé un logement. « Un maintien en détention serait un coup d’arrêt à tous les efforts qu’il a mis en place », assure-t-elle. Le tribunal la suit en condamnant Ali à 10 mois de prison sans prononcer le maintien en détention. Le « petit voleur » s’en sort très bien.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

1 commentaire sur “NÎMES Il vole les personnes âgées « parce que c’est plus simple »”

  1. Quelle honte cette clémence !!!! 15 condamnation, il s’attaque à des personnes très âgées et il reste libre ! Marre de voir ces délinquants multirécidivistes dehors prêts à recommencer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité