A la unePolitique

ÉDITORIAL Élus départementaux et fédérations PS : la grande réconciliation ?

En majorité relative, la présidente socialiste du Département doit obtenir l'abstention des élus de droite et du centre pour valider un budget (Photo : Département)

Sale ambiance pour un début de campagne... À l’approche des élections départementales de juin, les élus sortants ne sont pas très chauds pour jouer collectif avec la fédération PS. Ces cinq dernières années, au Département, la plupart d'entre eux ont pris un malin plaisir à rappeler que leur groupe était d’abord « apparentés » puis « socialistes. » Charmant… Sur les 14 élus, seulement quatre sont à jour de cotisation. Il y a d’abord la très militante Maryse Giannaccini de Calvisson, formée par l’ex-député William Dumas. S'ensuivent les élus de Bagnols Alexandre Pissas et son rival d’Uzès, Denis Bouad. Leur régularisation s'est faite non sans arrière pensée : tous deux se sont âprement disputés l’investiture PS pour les Sénatoriales. Même motif pour Françoise Laurent-Perrigot qui, avant d’accéder à la présidence, est passée à la caisse du PS. Comme quoi, le parti, ça peut servir… Quelles sont les raisons d’un tel désamour chez les élus ? Dans leurs explications, certains ressortent des cartons la vieille affaire Bouvet. L'ex-comptable de la fédération condamnée pour détournement de fonds en 2014. D'autres à tort ou à raison foulent au pied le parti estimant pouvoir aujourd'hui se faire élire tout seul. La fédération, non plus, n’est pas toute blanche. Dans le cadre des accords sur les cantons, certains partenaires de Gauche cherchent des poux à quelques sortants tels que le député ex-En Marche, Olivier Gaillard, ou Christophe Serre, élu à Pont-Saint-Esprit. Le problème dans ces logiques mortifères, c'est que la Gauche passe plus de temps à se battre avec elle-même que contre ses adversaires. Que d’énergie gaspillée ! Chacun gagnerait à mettre un peu d’eau dans son vin. La visite du premier fédéral Jean Denat, ce lundi matin au Département, sera peut-être l'occasion de trinquer. 

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité