A la uneFaits Divers

NÎMES Le corps découvert il y a un mois dans la garrigue n’est toujours pas identifié

photo illustration

Les enquêteurs de la Sûreté départementale de Nîmes pensaient identifier formellement cette personne découverte dans la garrigue assez facilement.

Et pour cause, à côté du squelette, il y avait un papier administratif, un titre de séjour précisément, avec l'identité d'un homme d'origine portugaise. Depuis, comme toujours en pareil cas, les autorités françaises ont contacté les services portugais de police pour permettre à l'enquête d'avancer et surtout mettre officiellement un nom sur la malheureuse victime.

Et depuis un mois, il n'y a pas de certitude : avec le nom fourni par les enquêteurs gardois, les policiers portugais ne parviennent pas à cibler une personne recherchée ou disparue. Un homme, si l'on en croit les médecins légistes, qui serait mort depuis une vingtaine d'années et qui n'aurait pas fait l'objet d'un signalement de disparition inquiétante au Portugal.

Pour rappel, il y a un mois, précisément le 9 février dernier, un témoin a découvert un squelette dans un endroit difficile d'accès, à hauteur d'une impasse près du Chemin des Limites et du Mas du Diable, sur les hauteurs de Nîmes.

Une enquête est depuis en cours pour rechercher les causes de la mort et donc essayer également d'identifier la victime. Aucun élément criminel n'a été retrouvé. Le corps du malheureux était très dégradé. Les ossements ont été envoyés à un laboratoire afin de dater plus précisément la mort. L'enquête se poursuit dans les deux pays pour identifier cet homme mort dans l'indifférence absolue.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité