A la uneActualitésPolitiqueSociété

HOMOPHOBIE Dans les coulisses de la série Ici tout commence, Élisabeth Moreno dit non à l'intolérance

Élisabeth Moreno (à droite) aux côtés de l'acteur Nicolas Anselmo (à gauche) a découvert les coulisses de la série Ici tout commence (Photo Boris Boutet)
Ce jeudi, la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances, Élisabeth Moreno, était en visite dans le Gard dans le cadre du "plan national d’actions pour l’égalité des droits, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023". 
"La fiction et les médias ont un rôle à jouer pour faire évoluer les mentalités à l'égard des LGBT+". C'est le message martelé par Élisabeth Moreno tout au long de sa matinée passée au château de Calvières, dans les coulisses de la série de TF1 Ici tout commence, tournée à Saint-Laurent-d'Aigouze. "Votre travail nous rend fier, a-t-elle déclaré aux acteurs, scénaristes et membres de la production. En traitant ces questions de société, vous permettez de mettre ces problématiques sur le devant de la scène. Grâce à vous, des langues se délient et des jeunes osent assumer ce qu'ils sont." 

 7 fois plus de suicides chez les transsexuels

Au cœur du scénario de la série, plusieurs personnages mettent en avant ces problématiques. "La jeune génération est beaucoup plus ouverte sur le plan sexuel et s'assume de plus en plus, souligne le scénariste Éric Furher. Nous avons voulu refléter cela dans nos épisodes." Illettrés, enfants de l'immigration, homosexuels, transgenres sont ainsi visibles à l'écran mais aussi dans les coulisses d'Ici tout commence. Une diversité fortement appréciée par Élisabeth Moreno.

Une table ronde entre la ministre et les acteurs de Ici tout commence pour évoquer les sujets de société. (Photo Boris Boutet)
"Les homosexuels se suicident quatre fois plus que la moyenne et les transsexuels sept fois plus, chiffre la ministre. La fiction peut permettre à ce qu'ils se sentent moins isolés." En première ligne dans les discussions, l'acteur Nicolas Anselmo, qui joue le rôle d'Éliott dans Ici tout commence, a longtemps souffert de son physique androgyne. "J'ai été rejeté, puis je me suis moi-même rejeté, témoigne-t-il. Je suis très heureux que mon rôle puisse éveiller les consciences et j'espère qu'il y en aura d'autres à la télévision comme au cinéma."
Une visite des cuisines de la série avec Mickaël Mittlestad. (Photo Boris Boutet)
Dans la série, Mickaël Mittlestad joue quant à lui le rôle de Greg, un jeune homme qui dévoile son homosexualité au cours d'un épisode. "Je ne fais pas ce métier pour bousculer les normes mais pour faire rêver les téléspectateurs, explique-t-il. Mais l'intervention de la ministre nous fait très plaisir. En tournage, nous sommes déconnectés de la réalité et on mesure difficilement l'impact de ce que l'on produit."
À la découverte des décors de la série. (Photo Boris Boutet)
Plus tard dans la journée, Élisabeth Moreno s'est rendue à Aigues-Mortes pour rencontrer des associations locales qui œuvrent contre les discriminations liées au genre et l'orientation sexuelle. Parmi les intervenants, Mathieu, venu avec son compagnon Alexandre avec lequel il vit à Sernhac depuis leur rencontre à l'occasion de l'émission L'Amour est dans le pré, a fait le point sur les difficultés liées à la médiatisation de son couple.
"On a reçu de nombreuses menaces de mort et des centaines d'insultes, a-t-il déploré. Il y a aussi de l'homophobie chez les homosexuels. Certains nous reprochent notre activité sur les réseaux sociaux et nous rappellent la maxime "pour vivre heureux, vivons cachés". Je leurs réponds que ce n'est pas dans un bunker que l'on gagne une guerre".

Boris Boutet

Aux côtés des élus du territoire, la ministre Élisabeth Moreno est revenue sur la question de l'homophobie. (Photo Boris Boutet

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité