ActualitésSociété

GARD "Tous pour elles", allez les gars !

Avec quelques participants du clip (Photo Anthony Maurin)
Les présidentes de "Via Femina Fama" et les élues de la Région pour " Tous pour elles " (Photo Anthony Maurin)

Via femina fama, association d'importance qui agit pour la défense des femmes victimes de violence a lancé sa campagne de solidarité avec le clip vidéo " Tous pour elles ".
Une fois n'est pas coutume, faisons parler un homme, commençons même par lui ! Guillaume Pont, le réalisateur du clip est heureux. " Il y a dans cette vidéo quelques personnes de mon autre clip Les Maux bleus. Il y a quelque chose de fédérateur, les paroles sont modernes et je suis touché mais je veux avant tout remercier les bénévoles ! Je ne voulais pas d'acteur ou de chanteur pour mettre en valeur les émotions de nos bénévole et bénéficiaires. On voit d'ailleurs quelques bénéficiaires dans le clip dans des gros plans car je ne voulais pas aborder la violence du floutage. Leurs lèvres et visages sont sublimes. Merci aussi à Faustine, Lilian et Djade. "

Nelly Frontanau, élue au Conseil régional et à la commission pour l'égalité femmes-hommes, disait sa satisfaction : " Je suis heureuse d'accueillir la présidente et la présidente fondatrice de cette association. Un plan d'action a été créé pour cette problématique car le sujet est important et il faut être dans la prévention pour mieux lutter. On doit associer les hommes à toutes nos actions. Nous sommes la seule Région à avoir mis en place ce plan sur plusieurs années depuis 2018 ".
Hélène Mordacq, présidente de Via femina fama, pense de son côté que " le clip a été fait pour le 8 mars et le premier droit des femmes est celui de ne pas être violentée. Nous voulons rassembler les hommes, Via femina fama a été créé en 2012. Nous aidons les victimes de violences et nous sommes sur le terrain H24. Nos bénévoles font un travail de fond, répondent tout le temps au téléphone mais il est vrai que nous avons besoin de toutes les bonnes volontés ".

Avec quelques participants du clip (Photo Anthony Maurin)

Pour Karline Gaborit, présidente fondatrice de Via femina fama, " c'est un appel à la mobilisation générale sur le terrain ! Il nous faut accompagner au plus près ces femmes qui sont victimes et qui vivent leurs parcours judiciaire. En 2020, nous avons reçu plus de 200 appels et nous sommes intervenus à 40 reprises. Cette année, nous sommes déjà à 70 interventions ! Nous devons renforcer nos rangs et tenir le coup. Ce que nous faisons sur Nîmes avec succès pourrait être fait dans les villages alentours, c'est notre grand projet. Nous allons faire une tournée en Occitanie. "
Vous l'aurez compris, tout le monde doit s'emparer de cette nouvelle communication. De plus, la musique du clip reste en tête et les mots et images qui le composent aussi. Allez les gars, avec elles ! Ce clip est un clip d'espoir et de courage. " Ça fait partie des dix thématiques retenues et ce clip est un bon moyen de lancer une discussion dans les lycées, analyse Françoise Bons, conseillère régionale. Le message est rassurant et poétique, les filles ont réussi car on voit des femmes qui sont bien et qui vont mieux... Elles savent, grâce à vos, qu'elles peuvent continuer d'avancer. "
Jacques-Olivier Durand, le parolier, est quant à lui tout aussi content. " Quand on m'a proposé l'idée, il y avait deux axes principaux. Soit dire comme toujours " C'est fini ! " soit essayer de faire venir les hommes, de les réunir, de les impliquer dans ce combat. La musique faite par Julie Morpan Pallier invite à l'invitation. La mélodie est prégnante, donc les paroles devaient réunir. "

Publicité
Publicité
Publicité

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité