A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM À Nantes : Malgré un grand Desbonnet, Nîmes s'est incliné

Nîmes s'est heurté à la meilleure défense du championnat (Photo USAM)
Malgré un grand Rémi Desbonnet avec 19 arrêts au compteur ce soir, l'USAM s'incline 31-27 à Nantes pour le compte de la 19e journée de la Lidl Starligue. Nîmes peut regretter ses entames ratées et s'éloigne du Top 5 en championnat.
Pour la première fois cette saison, l'USAM a disputé une rencontre avec seulement des joueurs professionnels dans son effectif. Seul Poyet se trouve encore à l'infirmerie. C'est donc avec quasiment toutes ses forces vives que Nîmes est parti tenter l'exploit de s'imposer à la H Arena. Mais comme le chrono, les visiteurs ont un retard à l'allumage dans cette entame de match (2-0, 2e). Offensivement, ils sont gênés par la meilleure défense du championnat emmenée par Pechmalbec toujours bien placé sur la trajectoire des passes.
Nantes domine et prend logiquement la tête des opérations. Nîmes concède jusqu'à trois buts de retard mais recolle rapidement pour ne pas laisser échapper son adversaire. Acquevillo orchestre les actions nîmoises et Salou est efficace avec un 4/4 dans ce premier acte. Desbonnet réalise un arrêt important en infériorité numérique. Les Gardois sont plus mobiles en attaque et parviennent à égaliser (11-11, 19e). Sanad manque l'occasion pour passer devant en butant sur Nielsen.

Deux entames délicates

Deux portiers solides dans cette première période qui terminent avec chacun sept parades au compteur. On assiste à un match de qualité, serré avec de l'intensité dans les duels. La Green team a la faculté de toujours rester au contact notamment grâce à la bonne entrée d'Hesham qui fait valoir sa force de frappe à neuf mètres et transforme deux missiles. Ce sont néanmoins les locaux qui virent en tête à la pause (16-15) avec plusieurs joueurs décisifs comme le Slovène Ovnicek et les Espagnols Rivera ainsi que Balaguer.

Fait rare, Mohammad Sanad a été en échec ce soir dans la H Arena (Photo USAM)
Comme lors de la première période, l'USAM rate le début de la seconde avec un nouveau faux départ. Le H réussit tout ce qu'il entreprend et profite de ce temps fort pour prendre jusqu'à quatre buts d'avance (19-15, 34e). Sanad touche du bois, Tobie perd deux fois le ballon, on se dit que les Verts sont déjà en train de lâcher prise dans cette partie. Mais heureusement, le dernier rempart sort un arrêt pour rester en vie et les locaux marquent le pas.
Après le temps mort posé par Franck Maurice, l'hémorragie se stoppe et Nantes enchaîne quatre attaques qui se soldent par un échec. Un temps faible qui permet aux coéquipiers de Sanad de revenir à deux unités grâce à la réussite de l'Égyptien au penalty (21-19, 42e). La chance a l'air du côté nantais car la Green team négocie mal les moments clés où ça peut basculer en sa faveur. Le tir lointain de Desbonnet pour revenir à un but est stoppé par la belle envolée de Nielsen, Sanad gâche une balle d'égalisation en tentant un geste compliqué.

Un Desbonnet des grands soirs

Le temps mort nantais change cette fin de rencontre. De 21-20, Nîmes perd le fil et encaisse un 5-1. Pour la première fois dans cette partie, l'avance du H est de cinq unités (26-21, 50e). Même les décisions arbitrales ne tournent pas en faveur de la Green team avec un marcher non sifflé et un penalty litigieux accordé. Si Desbonnet réalise encore une prestation énorme (19 arrêts sur 48 tirs) dans ses buts, devant Sanad se heurte au mur Nielsen. Le Danois dégoûte le Pharaon sur le jet de sept mètres et en face à face.
Dans un duel d'écuries européennes, Desbonnet brille et marque encore des points pour l'équipe de France. Il donne même de sa personne quand il reçoit le ballon en visage sur un tir d'Augustinussen. Nîmes craque dans les dernières minutes et Nantes s'impose finalement 31-27. Pour le 200e en Lidl Starligue de Gallego et Nyateu, l'USAM repart avec une défaite et perd du terrain sur le Top 5 même s'il reste des matchs à retard à disputer. Des Nîmois qui doivent vite se reprendre avec le 8e de finale aller de Coupe d'Europe qui se profile mardi en Russie face à Tchekov.

Corentin Corger

Lidl Starligue. 19e journée. Salle : H Arena. Nantes - USAM Nîmes Gard 31-27 (mi-temps : 16-15). Arbitres : M.M Bounouara et Thobie. Deux minutes à Nantes : Gurbindo (28e, 38e), Cavalcanti (31e), Pechmalbec (59e) . Deux minutes à Nîmes : Tobie (9e, 40e), Dupuy (12e), Hesham (26e, 51e)
Nantes : Dumoulin (0 arrêt sur 1 tir), Nielsen (13 arrêts sur 37 tirs; Damatrin (1/1), Briet (1/5), Ovnicek (4/9), Rivera (7/11), Cavalcanti (4/6), Augustinussen (0/1), Pechmalbec (2/2), Figueras (1/2), Feliho, Lazarov (0/5), Gurbindo (2/2), Balaguer (8/9), Monar, De la Breteche. Entraîneur : Alberto Entrerríos. 
USAM : Desbonnet (19 arrêts sur 48 tirs), Paul (0 arrêt sur 1 tir); Gallego (1/1), Rebichon (2/3), Salou (5/5), Nyateu (1/3), Dupuy, Tesio, Guigou (0/2), Kavticnik (4/5), Tobie (1/2), Acquevillo (4/8), Nieto, Minel, Hesham (3/5), Sanad (6/12). Entraîneur : Franck Maurice.
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité