Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT Un nouveau centre de vaccination ouvre ses portes à la salle des fêtes

Janine Raoux, 83 ans, habitante de Connaux, est la première être vaccinée au centre de Pont-Saint-Esprit. (Marie Meunier / Objectif Gard)

13h43 ce lundi 22 mars 2021 : première injection au tout nouveau centre de vaccination, ouvert à la salle des fêtes de Pont-Saint-Esprit. C’est Janine Raoux, 83 ans, habitante de Connaux, qui a ouvert le bal des piqûres.
Venue accompagnée de Raphaël, son petit-fils de 18 ans, Janine Raoux « languissait de se faire vacciner ». Pas très rassurée par le retrait temporaire de l’AstraZeneca, elle était ravie de se faire injecter une première dose de Pfizer ce lundi : « Ça fait quand même un mois et demi qu’on essayait de m’inscrire sur l’ordinateur. Mes trois enfants ont galéré. Aujourd’hui, je viens en confiance pour le vaccin, on a tellement peur de cette contagion… »
Pour cette première après-midi d’ouverture, 42 doses de vaccin Pfizer ont été allouées au centre de vaccination spiripontain. Chiffre qui restera constant pour les semaines à venir. Le centre est ouvert tous les jours de 13h à 17h30, uniquement pour les personnes qui ont pris rendez-vous sur Doctolib ou qui sont passé par le n° 08 00 54 19 19.

Pour l'instant, il est prévu d'injecter 42 doses par jour au centre de vaccination spiripontain. (Marie Meunier / Objectif Gard)

En quatre jours, les créneaux ont été pris d’assaut. Il n’en reste plus que 100 sur les 840 proposés sur quatre semaines. Ils peuvent être réservés seulement par les personnes de plus de 75 ans, les personnes de tout âge atteintes de comorbidités et par les personnels de santé ou du médico-social de plus de 65 ans ou vulnérables face au covid-19.

 « On sait pertinemment que le seul moyen de sortir de cette crise, c’est la vaccination »

C’est grâce à la collaboration du centre hospitalier, de la mairie et de l’association PSE Santé que ce centre a pu ouvrir. « Ce qui montre encore une fois la force du collectif », commente la maire, Claire Lapeyronie.
Les personnes mobilisées prennent ces premiers jours « pour se rôder » mais par la suite, elles ont « bon espoir d’augmenter la cadence », comme le relate, Tanguy Domenges, pharmacien hospitalier et chef du centre de vaccination. Il poursuit : « On sait pertinemment que le seul moyen de sortir de cette crise, c’est la vaccination. Le Pfizer est un vaccin très efficace. On l’a vu à l’hôpital, on a eu des cas mais que sur des gens non-vaccinés ce qui nous a permis de commencer à rouvrir les visites. »

Le centre de vaccination a pu ouvrir grâce à la collaboration entre le centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit, la Ville et l'association PSE Santé. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Depuis vendredi, la mise en circulation du vaccin AstraZeneca est rétablie. « Il y a une recommandation à partir de 55 ans. Donc on va pouvoir aussi, sur ce centre, vacciner les professionnels de santé plus jeunes avec ces doses », avance Émilie Marcé, coordinatrice PSE Santé.
Pour ouvrir cette ligne de vaccination, deux infirmières, un médecin référent et plusieurs agents sont mobilisés chaque demi-journée. Cette mobilisation devrait être encore plus forte car « on nous laisse à penser qu’il y aura une forte hausse des livraisons de doses » et aussi avec l’administration « des deuxièmes doses », conclut Jean-Philippe Rouveyrol, coordonnateur administratif.

Marie Meunier

Vous pouvez prendre rendez-vous sur Doctolib en cliquant ici.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité