A la unePolitique

GARD En première ligne, les pompiers réclament aussi la prime covid

Le secrétaire départemental du SDIS, Nicolas Nadal, et son adjoint, Samuel Besson, du syndicat Sud (Photo : Coralie Mollaret)

Petit coup de chaud chez les soldats du feu. Après un premier refus de leur directeur de leur verser une prime covid, le syndicat SUD réitérera sa demande cet après-midi en conseil d’administration.

Un bras de fer se profile entre les pompiers et la direction, assumée depuis un an par le colonel Langlais. Cet après-midi à 14h30, le représentant syndical Sud, Mickaël Paul, réitérera la demande d’octroyer aux pompiers gardois une prime covid. Une somme défiscalisée permettant aux entreprises et pouvoirs publics de récompenser leurs employés, mobilisés pendant la crise sanitaire.

« L’an dernier, nous avons réalisé 2 531 transports covid. Depuis le début de l’année, nous en sommes à 732. La pression ne redescend pas », souligne Samuel Besson, secrétaire départemental adjoint SUD. Cette prime « relèverait plus du symbole, indique le secrétaire départemental SUD, Nicolas Nadal, le but étant de reconnaître une bonne fois pour toute l’engagement des pompiers dans cette crise. Souvenez-vous au début, le Gouvernement avait oublié de nous citer comme première ligne ! »

Début mars, le colonel Jean-Michel Langlais a refusé la demande du syndicat. Dans un courrier, il explique « qu’aucun SDIS (Service départemental d'incendie et de secours) de la zone Sud ne l’a adoptée. Ils ont préféré d’autres dispositifs de reconnaissance comme l’augmentation de la prime pour le feu, réalisée dès le lendemain de la parution du décret. » La direction fait également valoir sa volonté d’ouvrir le chantier de la protection sociale des agents pour « poursuivre le progrès social ».

« On se demande comment le colonel boucle son budget ! »

Le syndicat Sud appelle à ne pas confondre les dispositifs. Nicolas Nadal note aussi que « le conseil départemental a fait un gros effort en rallongeant de 10 M€ ses subventions versées au SDIS en 2021 ». Les syndicalistes émettent dès lors des doutes sur la gestion de leur directeur : « Malgré la hausse des subventions, le colonel prévoit encore des coupes budgétaires. On se demande comment il boucle son budget ! L’ancien directeur Simonet arrivait à faire tourner le SDIS à budget constant ».

Cherchant du soutien, le syndicat Sud a alerté les élus du conseil départemental, membres du conseil d’administration du SDIS. Pour l’élu du canton de Roquemaure, Philippe Pécout, l’engagement des pompiers dans la crise « est une évidence. […)] Je souhaite que votre requête soit entendue ».  À titre personnel, l’élu de Droite, Richard Tibérino, se dit aussi favorable mais demande toutefois la tenue d’une réunion pour voir si cette prime est faisable « au vue de la situation financière tendue du SDIS ». 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité