Faits Divers

AU PALAIS Jugé il y a 4 mois, le chauffard aux 23 condamnations comparait à nouveau après un accident en état d’ivresse

La salle d'audience du tribunal correctionnel d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La salle d'audience du tribunal correctionnel d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Le 20 novembre dernier, Émile était condamné à un an de prison pour des délits routiers. Ce jeudi, il était à nouveau devant le tribunal correctionnel d’Alès pour conduite en état d’ivresse, sous cannabis et sans assurance.

Ce samedi 13 mars, en début d’après-midi, les gendarmes de Saint-Ambroix se rendent sur la commune de Saint-Brès où un accident vient de se produire. Sur place, une voiture sans permis est sérieusement endommagée, contrairement au conducteur et à son passager qui, eux, sont sortis indemnes de l’accident.

Le chauffeur, Émile, 46 ans, est soumis au contrôle d’alcoolémie qui s’avère positif, tout comme le dépistage de produit stupéfiant : il avait fumé un joint la veille. Pour couronner le tout, Émile conduisait sans avoir assuré son véhicule : « Je n’ai pas les moyens », explique-t-il à la présidente du tribunal correctionnel d’Alès, Nathalie Truel.

Ce qui pose problème aux magistrats, en plus des faits, c’est le casier judiciaire du quadragénaire : 23 condamnations, dont 9 pour des délits routiers. Il était encore devant la justice, ici même à Alès, le 20 novembre dernier pour cette raison. « Qu’allons-nous faire pour le protéger de lui-même et pour protéger la société ? », s’interroge le procureur Cyrille Abbé qui souligne qu’avec lui « on a tout testé ». Il ne voit cette fois pas d’autres solutions que la prison ferme : il requiert 16 mois et la révocation de son précédent sursis.

Pour la défense, maître Florence Mendez explique que son client est à « la limite de la marginalisation », et qu’il est « en voie de rédemption ». Elle assure : « L’évolution, c’est qu’il reconnait les faits ». Ce ne sera pas suffisant pour le tribunal qui le condamne à un an de prison ferme.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité