A la uneActualitésPolitique

NÎMES MÉTROPOLE Le budget 2021 voté avec le soutien de la Droite nîmoise

Le conseil communautaire, ce lundi soir pour le vote du budget 2021 (Photo : Coralie Mollaret)

Le budget 2021 comprenant la création de la taxe Gemapi à 2,7 M€ a été voté à la majorité avec le soutien des élus nîmois. Le maire, Jean-Paul Fournier, n’a toutefois pas pris part au vote.

Ça passe haut la main pour Franck Proust. Le nouveau président Les Républicains de Nîmes métropole vient de faire adopter le premier budget de sa mandature 2020-2026. L'exercice financier pour l'année 2021 se chiffre à 187 M€ en dépenses de fonctionnement et 160 M€ en investissement avec une dette devant s’établir à 469 M€, soit une capacité de désendettement fixée à 11,6 années.

Comme prévu, ce budget contient une hausse d’un point de la Teom (Taxe d’enlèvement des ordures ménagères) ainsi que la création de la taxe Gemapi (Gestion des milieux aquatiques et préventions des inondations). Cette dernière, dédiée à financer le troisième plan de lutte contre les inondations, rapportera 2,7 M€ en 2021 contre 4,6 M€ envisagé initialement.

«  Quand on regarde les autres agglomérations ou les communautés de communes, tout le monde a pris conscience qu’il fallait faire un effort… Ça a été le cas de Terre de Camargue avec une taxe Gemapi à 22€ par habitant ! », tempère Frédéric Touzellier, premier vice-président de l’Agglo.

« Nous avons deux ans pour redresser les comptes »

Frédéric Beaume, vice-président aux Finances, a rappelé les économies réalisées depuis le rapport d’orientation budgétaire, soit 800 000€ supplémentaires sur une baisse totale de 7 M€. « Les élus ont fait preuve de pragmatisme et de responsabilité », salue Franck Proust, avant de souligner : « Ce premier budget de la mandature est celui qui servira de base au redressement de l’Agglo avec le retour aux fondamentaux : transports, développement économique, ramassages et traitement des déchets… Nous avons deux ans pour redresser les comptes. »

Visiblement satisfaite par le recul sur la taxe Gemapi, la ville de Nîmes, par l'entremise de son premier adjoint Julien Plantier, a apporté « un concours loyal et déterminé. […] Cette loyauté et ce soutien iront toujours de pair avec la liberté d’expression… La hausse de la fiscalité ne fait pas partie de notre ADN. Depuis 20 ans à la ville de Nîmes, nous n’avons jamais augmenté les taxes. »

Et d’annoncer que le maire de Nîmes, « ne prendra pas part au vote ». Vote favorable aussi pour le groupe IEC (Intérêt et esprit communautaire) présidé par le maire de Marguerittes, Rémi Nicolas, ainsi que le groupe EPNM (Ensemble pour Nîmes métropole) de la maire de Redessan, Fabienne Richard, même si là-aussi « certains de nos élus garderons un positionnement libre ».

« Nous sommes conscient de la nécessité de trouver des équilibres budgétaires, a indiqué Fabienne Richard. Une économie de 15 % des charges de fonctionnement est une décision courageuse. […] La hausse fiscale prévue au budget 2021 est toutefois importante en temps de crise. Mais vous avez trouvé un axe du consensus. »

La Gauche Unie, elle, s’est abstenue sur le vote du taux de taxe. « Cette taxe Gemapi relève d’un désengagement de l’État, pointe la communiste nîmoise Sylvette Fayet. Toutefois ces 2,7 M€ pourraient être financés par le budget principal. C’est une question de choix politique. Il n’y a pas si longtemps vous avez choisi de surpayer pour 1 M€ une propriété agricole sur la zone économique Magna Porta ! »

Budget : la Gauche et les Progressistes votent contre

Sur le budget plus globalement, les élus de Gauche ont voté contre, excepté le maire de Domessargues, Bernard Clément, membre de l’exécutif.

« Les habitants vont payer plus et recevoir moins. Sur l’investissement, c’est par là que le précèdent exécutif a péché. Nous pensons que les mêmes causes produiront les mêmes effets », réagit le communiste nîmois Vincent Bouget.

Le groupe des Progressistes, conduit par Valérie Rouvérand, s'est également opposé à l'exercice : « Nous ne pouvons demander à nos concitoyens un quelconque effort fiscal supplémentaire. C’est à nous de trouver des solutions. Nous sommes déjà l’un des territoires les plus pauvres de France. »

Finalement, le vote du budget 2021 a été adopté avec 89 voix pour, 8 contre, et 1 abstention. Quant à la taxe Gemapi, 75 élus ont voté favorablement, 10 ont voté contre, 14 se sont abstenus et 2 n’ont pas pris part au vote.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “NÎMES MÉTROPOLE Le budget 2021 voté avec le soutien de la Droite nîmoise”

  1. Le maire de Nîmes ne prend pas part au vote…
    Cela en dit long sur le budget de Nîmes Métropole présenté par un cacique L.R.
    En même temps, que ce soit à l’agglo, au département et à la région, les élus L.R sont plus proches des impôts avec la gauche y compris extrême que d’une politique qui favorise la création de richesse sur notre territoire.
    Toujours plus de chômeurs, toujours plus de précaires, toujours plus d’impôts et toujours plus d’une politique d’assistés y compris et surtout d’ailleurs.

    1. Mais au moins il était présent, ce qui n’a jamais été le cas dans la dernière mandature, et on sait très bien pourquoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité