Actualités

VAL-D’AIGOUAL Deux conseillers d’opposition dézinguent la majorité et jettent l’éponge

Thomas Vidal quitte ses fonctions municipales. (Photo DR)

Par voie de communiqué adressé à la presse ce mardi matin, Thomas Vidal et Michelle Garmath, tous les deux membres du groupe municipal minoritaire, ont annoncé leur démission du conseil.

Michaela Fernandez et Michel Monnot vont se sentir biens seuls. Les deux conseillers municipaux faisaient partie du groupe déjà minoritaire (quatre membres) d'opposition du conseil municipal de Val-d'Aigoual et ne pourront plus compter sur le soutien de Thomas Vidal et de Michelle Garmath, démissionnaires.

Le premier, maire sortant, qui a conduit la liste Engagés pour l’avenir de Val d’Aigoual, vient d'annoncer "la mort dans l’âme et avec un fort pincement au cœur" qu'il se "range de cette vie publique" pour laquelle il s'est "tant investi." Un acte justifié par sa "conception de l’exercice de la fonction confiée par nos concitoyens" qui "ne se retrouve en aucune manière dans le nébuleux et sournois exercice du pouvoir de notre édile et de sa clique."

"Civisme", "solidarité", "citoyenneté", des valeurs bafouées ?

Thomas Vidal, qui a perdu l'élection au printemps dernier avec 8 voix de moins que son adversaire Joël Gauthier, avait déposé un recours devant le tribunal administratif de Nîmes estimant que le scrutin avait été "altéré par les interventions des autorités publiques." L'ancien édile, qui n'avait pas obtenu le dénouement espéré, considère que "l’esprit de revanche est la seule motivation d’un programme électoral inexistant camouflé et masqué par une pseudo démocratie participative, responsable et solidaire."

Le maire sortant UDI reproche au groupe majoritaire, entre autres, de profiter de la conjoncture sanitaire actuelle pour "installer une léthargie ambiante" qui lui "sert bien de voile à la transparence des décisions et des comptes de la collectivité !" Le conseiller d'opposition va même plus loin en lui imputant  la responsabilité "quant à la prévention et à la gestion" des "funestes inondations" du 19 septembre dernier, qui "ont anéanti tout espoir de voir se lever sur notre commune des jours meilleurs."

Parce qu'elle "ne trouve pas de place" quant à son "utilité à servir" sa commune dans un conseil municipal "où la parole n’est donnée qu’à celles et ceux qui partagent l'opinion de la majorité", Michelle Garmath, qui figurait sur la liste de Thomas Vidal, a pris la même décision que son chef de file. Attachée au "civisme", à la "solidarité" et à la "citoyenneté", la conseillère municipale d'opposition regrette que "monsieur le maire et sa majorité ne portent pas ces valeurs au cœur de leurs préoccupations."

Une défaite mal digérée ?

Contacté par téléphone ce mercredi en fin d'après-midi, le maire, Joël Gauthier se dit "un petit peu surpris" par ces accusations. "Je pensais qu'ils (Thomas Vidal et Michelle Garmath) pouvaient jouer leur rôle d'opposition constructive. Or, ça a toujours été une opposition très violente. On n'a jamais pu communiquer. Il n'y a même pas eu de passation de pouvoir entre Thomas Vidal et moi", regrette l'éleveur caprin de 42 ans. "Je n'ai fermé la porte à personne. Lors du dernier conseil municipal, j'ai indiqué que tout le monde était le bienvenu dans les commissions mais ils ne veulent pas y rentrer. On fait preuve d'ouverture depuis le début, on essaie de fédérer au maximum. Je leur ai donné la parole à chaque fois qu'ils l'ont demandée", se défend Joël Gauthier qui met ce différend en partie sur le compte d'une défaite électorale "non admise".

S'il assure avoir "le soutien total" de sa majorité, l'édile de Val-d'Aigoual a déjà connu deux démissions en début de mandat au sein même du groupe majoritaire. "Une personne un peu fragile qui avait mal supporté les attaques à répétition de l'opposition et une autre qui a déménagé et ne se sentait plus utile pour la commune", explique-t-il.

À l'époque, les deux démissionnaires avaient été remplacés numériquement par deux membres de la liste du groupe majoritaire, ce qui devrait encore être le cas  avec, cette fois-ci, des membres de l'opposition qui figuraient sur la liste emmenée par Thomas Vidal.

Corentin Migoule

 

 

 

 

Etiquette

1 commentaire sur “VAL-D’AIGOUAL Deux conseillers d’opposition dézinguent la majorité et jettent l’éponge”

  1. Les rats quittent le navire comme on dit.
    Il n’y a plus d’argent à se faire donc on s’en va! Belle mentalité!
    Le nouveau conseil municipal ne traite pas mal les élus de l’opposition en comparaison de ce que M.VIDAL avait fait avec son opposition quand il était maire, les « ta gueule » qui fusaient à tout bout de champ étaient inadmissibles. Qu’il disparaisse à tout jamais de la vie politique, cela fera le plus grand bien à la population.
    L’enfant s’en va, bon vent gamin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité