A la uneActualités

ÉDITORIAL Le variant… du confinement

President Emmanuel Macron Photo via MaxPPP
Le Président Emmanuel Macron Photo via MaxPPP

On s'y attendait un peu. C'est fait. Pourtant jusqu'au bout, on s'est tous dit à l'approche du poisson d'avril, on nous prépare une blague. Ben non en fait. Pour les quatre prochaines semaines, le confinement est de retour. Alors, ce n'est pas tout à fait le même qu'il y a un an. Pas exactement comme à l'automne. Dans son allocution télévisée hier soir, Emmanuel Macron a proposé une nouvelle forme de confinement. Un variant, en résumé. Face à l'aggravation de l'épidémie, les établissements scolaires et les crèches ferment. Pour quatre semaines. Ensuite, si tout va bien, tout le monde pourra à nouveau aller travailler. Et oui, si les enfants n'ont plus école, il sera compliqué d'aller travailler les prochains jours. Reste le télétravail mais en fonction des métiers et des activités, pas toujours évident. Les mesures de "freinages renforcées", la nouvelle expression du moment consistent également à la fermeture des commerces jugés non essentiels. On ne reviendra pas sur sa définition... Concernant l'attestation, pas besoin. Enfin si, pour les déplacements après le couvre-feu de 19 heures ou au-delà de 10 kilomètres. Réjouissez-vous tout de même. Deux seules bonnes nouvelles ont été esquissées lors de la prise de parole du Président hier soir. D'abord ce week-end de Pâques. Une tolérance permettra de naviguer entre les régions. Vous l'avez compris, après le 5 avril, vous n'aurez plus le droit d'aller à la plage au Grau-du-Roi. C'est le moment d'en profiter. Enfin, pas trop nombreux quand même. Après, seuls les habitants du village de pêcheurs devenu station balnéaire et touristique pourront en profiter. Et ceux qui résident à moins de 10 kilomètres. Enfin, le locataire de l'Élysée l'a promis : un calendrier de réouverture progressive de la France sera proposé. On peut même commencer à imaginer d'ici le mois de mai s'installer aux terrasses des cafés. Pas en intérieur mais à l'extérieur. Sur une terrasse quoi. L'idée du bonheur du petit noir le matin ou de la petite boisson rafraîchissante en fin de journée devrait plaire à beaucoup de monde. Oui, on sait, il s'agit là d'un geste si banal... Mais depuis des mois, c'est vraiment long. Enfin, si d'ici là, on nous ressort pas un nouveau variant du covid. Et du confinement.

Abdel Samari

Publicité
Publicité
Publicité

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité