A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU SOIR Nîmes Olympique : après s’être mis au vert, place aux Verts pour garder espoir

Ferhat Saint-Etienne
Zinedine Ferhat et les Nîmois ont un vrai coup à jouer face à Saint-Étienne (Photo Anthony Maurin)

Après avoir bénéficié de la trêve internationale pour reprendre des forces, Nîmes Olympique (18e, 29 pts) reçoit ce dimanche à 17h05 l'AS Saint-Étienne (16e, 33 pts) pour la 31e journée de Ligue 1. En cas de succès, les Crocos reviendraient à un point des Verts et garderaient un espoir supplémentaire dans la course au maintien.

"Il reste huit matches, j'ai juste envie de kiffer. On ne joue pas le titre mais il y a quand même une excitation dans cette lutte à trois voire peut-être à quatre ou cinq. C'est un challenge hyper sympa à relever", dixit Lucas Deaux qui se distingue toujours par son franc parler lorsqu'il se présente en conférence de presse d'avant-match. L'ancien nantais a bien soulevé l'enjeu de cette réception des Stéphanois avec l'opportunité de revenir à un point en cas de victoire et donc d'ajouter une équipe dans cette lutte pour le maintien. Alors qu'en cas de défaite, les Crocos seraient largués avec sept points de retard et devraient se contenter de disputer la 17e place avec Lorient (17e, 29 pts) et Nantes (19e, 28 pts).

Avec une seule défaite sur les sept derniers matchs, Nîmes a l'occasion de récolter les premiers fruits de cette bonne passe et retrouver une place de non relégable avec trois points de plus dans la besace. Un scénario qui semble forcément probable au vu de l'excellente prestation réalisée il y a deux semaines chez le leader conclue par un succès précieux (1-2). "J'aurais aimé enchaîner directement après Lille", avoue Pascal Plancque pour capitaliser sur cette énergie positive. Son groupe a pu aussi souffler avant d'attaquer cette dernière ligne droite qui démarre par trois confrontations face à des équipes actuellement classées de la 14e à la 16e place.

"C'est compliqué de se priver de joueurs comme Anthony Briançon"

Et en premier lieu, Saint-Étienne, une formation qui vit une période compliquée avec une seule victoire glanée sur les cinq dernières journées. Et des joueurs du Forez qui sont encore loin d'avoir acquis leur maintien et donc pas à l'abri de connaître une fin de saison très stressante à force de se rapprocher de la zone rouge. Une situation dont cette équipe n'est pas forcément habituée. "La gestion des états d’âme peut être compliquée quand des joueurs pensent plus à leur situation personnelle mais c'est une équipe qui a quand même une grosse expérience", constate l'entraîneur nîmois.

Alors que les Nîmois savaient à quoi s'attendre en début de saison et cela peut jouer psychologiquement dans la manière d'aborder ces matchs couperet. "Quand on est préparé à vivre des moments compliqués, ça paraît plus facile. À Guingamp, on ne s'attendait pas à se retrouver en mauvaise posture, on a mis du temps à avoir une prise de conscience collective et c'était peut-être trop tard", confie Lucas Deaux. Les Verts ont néanmoins de la ressource puisqu'ils ont grappillé neuf points à l'extérieur sur leur quatre derniers déplacements. Mais après une terrible série de huit défaites consécutives à domicile, Nîmes a retrouvé de l'assurance aux Costières et reste sur quatre réceptions sans revers.

Lucas Deaux devrait retrouver une place de titulaire, ce qui n'est pas arrivé depuis six rencontres (Photo Anthony Maurin)

On ne devrait pas en tout cas assister à un match prolifique avec deux des trois plus mauvaises attaque du championnat qui ont marqué 30 buts depuis le début de la saison. Même si Nîmes reste la pire défense de l'élite avec 56 buts encaissés. Malgré au moins un but encaissé lors des quatre dernières journées, les Crocos sont plus solides défensivement. Ils vont d'ailleurs pouvoir compter sur le retour d'Anthony Briançon même si le duo formé par Naomichi Ueda et Kelyan Guessoum a répondu présent dans le Nord. "J'ai fait mon choix. Antho a fait de gros efforts pour revenir, il a été hyper sérieux dans son processus de reprise. C'est quelqu'un de toujours impliqué au quotidien, positif et un élément essentiel du groupe. Ce n'est pas évident de modifier une équipe mais c'est compliqué de se priver de joueurs comme Anthony Briançon", assure Pascal Plancque.

Le Japonais devrait compléter cette charnière alors que le joueur formé au club devrait plus avoir un rôle de remplaçant au milieu, poste qu'il avait occupé face à Bordeaux (2-0). Même s'il a disputé trois matchs en intégralité avec la Norvège, le marathonien Birger Meling devrait tenir sa place et enchaîner. Au milieu, Lamine Fomba est suspendu. Lucas Deaux devrait donc faire son retour en tant que titulaire, ce qui n'était pas arrivé depuis six rencontres, aux côtés d'Andrés Cubas et Renaud Ripart. "J'ai mal à la cheville gauche qui m'avait arrêté il y a un mois et demi mais il est nécessaire pour moi de passer au-dessus de ça. Si on s'arrête à chaque fois que l'on a une douleur on ne joue jamais sauf quand c'est au mollet", commente le milieu de 32 ans.

Les retrouvailles entre Plancque et Puel

Le trio offensif Eliasson-Koné-Ferhat efficace face aux Dogues devrait donc être reconduit. Au total, Pascal Plancque a convoqué neuf défenseurs et seulement deux milieux de formation puisque Matteo Ahlinvi n'a pas été retenu. Tout comme Sidy Sarr et Antoine Valerio qui se sont entraînés ce samedi avec l'équipe réserve accompagnés de Lucas Buades et Sami Ben Amar. Pablo Martinez et Clément Depres, indisponibles pour cette fin de saison, sont à l'infirmerie. À noter le retour de Karim Aribi au profit de Nolan Roux qui va donc rater les retrouvailles avec son ancien club à l'inverse de Denis Bouanga que Claude Puel devrait aligner titulaire.

Pas sûr que Pascal Plancque ait un geste amical pour son ancien mentor dont il a été l'adjoint à Lille, Southampton et Leicester car les deux hommes ne se sont pas quittés en bon terme. "Rien", a répondu l'entraîneur gardois, dans un style à la Rani Assaf, quand on lui a demandé ce qu'il éprouvait de retrouver cet entraîneur qui a la réputation d'user ses adjoints. Au fond de lui, il espère certainement prendre sa revanche en montrant désormais qu'il est passé de l'ombre à la lumière.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Reynet, Dias - Burner, Alakouch, Briançon, Ueda, Guessoum, Landre, Paquiez, Miguel, Meling - Cubas, Deaux, Ripart - Eliasson, Ferhat, Benrahou, Koné, Duljevic, Aribi. 

Le onze probable : Reynet - Alakouch, Ueda, Briançon, Meling - Deaux, Cubas, Ripart - Eliasson, Koné, Ferhat. 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité