ActualitésBeaucaireEconomie

GARD Contre la covid-19, Ecoenergie propose un purificateur d’air

Le président Arnaud Volpiliere à côté de la machine Airsafe (Photo Ecoenergie)

Basée à Beaucaire, l’entreprise Ecoenergie Al-Ko propose Airsafe, un purificateur d’air qui filtre 99,95% de toutes les particules présentes dont celle de la Covid-19. Le président Arnaud Volpiliere présente cet objet de la taille d’un frigo, qui peut s’avérer utile dans certaines entreprises ou classes d’école.

Créée en 1980, la société Ecoenergie est spécialisée dans l’installation d’équipements dédiée à la fabrication et au traitement de l’air. Située à Beaucaire, cette entreprise a fusionné début 2020 avec son homologue allemand Al-Ko, numéro deux outre-Rhin dans ce domaine d’activité. Avec l’arrivée de la pandémie, l’entreprise a travaillé sur un purificateur d’air qui filtre 99,95% des bactéries et virus, dont la covid-19. Une solution lancée en janvier 2021 et commercialisée en Allemagne dans un premier temps.

"Depuis mi-mars nous avons ouvert le marché en France, explique le président Arnaud Volpiliere qui présente cet appareil comme "très simple d’utilisation qui se connecte sur une simple prise secteur." Airsafe, c’est son nom, inspire l’air, le traite et le rejette. Cette machine de la taille d’un frigo avec une hauteur d’environ 1,90 m est composée de quatre filtres dont un de type chirurgical que l’on retrouve dans les blocs opératoires qui permet un traitement optimal de toutes les particules présentes dans l'air.

Utile pour des entreprises et les écoles

"Deux baffles acoustiques ont été installées pour réduire au maximum le bruit généré qui est équivalent à celui d’une tour de PC", précise le directeur de l’entreprise. Avec ce virus toujours présent dans l’air, cet équipement peut s’avérer utile dans certains espaces, dans des entreprises ou en Ehpad. "Dans tous les lieux regroupant du public qui ne sont pas faciles à ventiler comme des salles de réunion ou des salles de classes ne disposant pas de fenêtre", détaille Arnaud Volpiliere.

En Allemagne, Airsafe a pour le moment séduit les établissements scolaires et certaines entreprises voulant rassurer leurs salariés. "Pour le moment, on a rencontré Engie pour équiper une salle de réunion sur un de leurs sites. La Ville d’Alès pourrait éventuellement être intéressée pour ses écoles", explique le président qui a lancé la prospection de clients et une large campagne de communication.

Le coût de ce purificateur d’air, fabriqué en Allemagne, varie en fonction du nombre de pièces commandées, "ça va être autour de 4 000 € pour un seul appareil et ça peut descendre à 2 000 € pour une commande de 30 appareils." Pour Arnaud Volpiliere, cet outil facile d’entretien pourrait donc intéresser différentes collectivités notamment dans le Gard. "La consommation d’énergie de la machine est l’équivalent d’une ampoule basse consommation et le produit est assez esthétique", conclut ce dernier.

Corentin Corger

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité