A la uneActualitésCamargue

GRAU-DU-ROI Qui est Jean-Romain Brunet, le nouveau directeur de la régie de Port-Camargue ?

Ici aux côtés de son prédécesseur Michel Cavaillès, Jean-Romain Brunet (à gauche) est à la barre à Port Camargue. (Photo Boris Boutet)

Depuis le 1er avril dernier, Jean-Romain Brunet a pris ses fonctions à la tête de la régie autonome de Port-Camargue. Il succède à Michel Cavaillès, directeur pendant près de 20 ans. Présentation. 

Né dans la Drôme il y a 46 ans, Jean-Romain Brunet découvre les milieux maritimes au cours d'un voyage en Asie. "En 1997, j'étais étudiant lorsque j'ai fait mon baptême de plongée et me suis rendu compte que c'était mon truc, se souvient-il. C'est devenu ma passion." Si bien qu'une fois diplômé d'une maîtrise d'Histoire à la Sorbonne puis d'un DEA de Sciences Politiques à Paris-Dauphine, le jeune homme décide de passer brevet d'État d'éducateur sportif pour enseigner la plongée sous-marine.

"J'ai enseigné quelques temps avant de chercher un compromis pour avoir un travail plus classique conciliable avec ma passion, raconte-t-il. J'ai commencé à travaillé pour le cabinet de Christian Bourquin alors qu'il était président du conseil général des Pyrénées-Orientales. Ça me permettait de rester près de la mer et de pouvoir pratiquer la plongée sur mon temps libre."

Littoral 21 et Parlement de la mer

Aujourd'hui, Jean-Romain Brunet compte 2 500 plongées à son compteur et maîtrise les questions maritimes sur le bout des doigts. "J'ai été aux côtés de Christian Bourquin pour la création du Parc naturel marin de Méditerranée puis quelques mois plus tard du Parlement de la mer avec l'idée de fédérer au sein de cette instance toute la communauté maritime", précise-t-il.

Alors en 2016, lorsque Carole Delga décide de lancer le plan Littoral 21 qui doit d'aménager durablement le littoral de demain, Jean-Romain Brunet est appelé pour conduire les opérations. "La Région a investi un milliard d'euros dans cette optique, chiffre-t-il. L'idée était de permettre aux maires et présidents d'intercommunalités de s'en saisir pour en faire une machine à projets." 

C'est ce riche parcours qui a conduit le maire du Grau-du-Roi, Robert Crauste, et le conseil d'administration de la régie autonome de Port-Camargue à le choisir pour succéder au futur retraité Michel Cavaillès, qui assure en ce moment la transition. "On se connaît depuis un moment. On avait déjà travaillé sur des projets ensemble, explique ce dernier. Je suis un aménageur, il est plus un développeur avec un profil complémentaire à ce qu’on a fait jusqu’alors."

Une feuille de route et des projets identifiés

Déjà plongé dans ses dossiers, Jean-Romain Brunet a identifié sa feuille de route pour le plus grand port de plaisance d'Europe. "Port-Camargue a été précurseur en matière de développement durable. Nous voulons poursuivre en ce sens, projette-t-il. Nous voulons en faire une destination de haute qualité environnementale en inventant les solutions maritimes au réchauffement climatique."

"Port-Camargue doit aussi être un lieu qui permet de transmettre la mer entre les générations, poursuit-il. Il faut instaurer une véritable relation entre les jeunes et la mer. Il y a encore sur place les créateurs du port de plaisance et cette possibilité de transmettre l'état d'esprit qu'il l'a fondé. Je suis convaincu que la mer offrira des emplois non délocalisables à nos enfants pour les trente années qui viennent." 

Parmi les projets concrets, le nouveau directeur prévoit notamment de poursuivre les investissements autour des sanitaires du port. "D'ici 2022, nous disposerons d'un nouveau ponton de 28 unités uniquement dédié aux multicoques, prévoit-il. L'idée est de proposer un lieu adapté à une nouvelle clientèle qui a un véritable projet de vie autour de son bateau. Il faut être capable de répondre aux enjeux de notre époque en minimisant l'impact sur l'environnement. Ce nouveau ponton permettra par exemple de récupérer les eaux usées." 

Depuis bientôt un mois, Jean-Brunet rencontre aussi les usagers des lieux pour s'imprégner de l'ambiance si particulière de Port-Camargue. Un site qu'il aura sans doute encore l'occasion d'explorer. À la surface comme sous la mer.

Boris Boutet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité